RMC Sport

Gallas : « Le vrai problème, c'est le sélectionneur »

-

- - -

A l’issue de la débâcle des Bleus lors de la récente Coupe du monde, certains cadres de l'équipe de France avaient promis de dire toute la vérité sur ce qui n’avait pas fonctionné en Afrique du Sud. Incontestablement, le premier à l’avoir fait en toute franchise est William Gallas. Dans un entretien qu’il a accordé à l’hebdomadaire Les Inrockuptibles à paraître ce jeudi, le défenseur des Gunners a clairement mis en accusation son ancien sélectionneur, Raymond Domenech : « S'il y a eu fiasco, il y a des raisons. Le vrai problème, c'est le sélectionneur. Je n'ai pas été bon, on n'a pas été bon. Mais le coach n'a pas été bon non plus. Même les entraînements n'étaient pas au niveau. Vous pouvez avoir les meilleurs joueurs du monde dans votre équipe, si vous n'avez pas l'entraîneur qu'il faut, vous n'aurez pas de résultats. Domenech n'était pas ouvert. Beaucoup de joueurs ne pouvaient pas parler avec lui. C'était mon cas. Puis, Domenech nous a martelé : Mettez votre ego de côté. Mais je pense que lui a oublié de le faire », a précisé l’ancien défenseur de Chelsea.

Sur l’épisode des insultes proférées à la mi temps du match France – Mexique (0-2), William Gallas a aussi souhaité donner son avis. Pour lui, l’écart de langage de Nicolas Anelka est survenu dans un contexte de « ras-le-bol qui durait depuis plusieurs semaines ».

Enfin, sur sa perte du brassard de capitaine lors de la phase de préparation du Mondial 2010, William Gallas s’est également exprimé : « Le plus dur, c'est la façon dont ça s'est passé. Je le constate dès mon entrée dans le vestiaire » lors du match de préparation face au Costa Rica le 26 mai. « Il (NDLR, Domenech) m'a alors dit : de toute façon, tu ne seras pas un bon capitaine », a-t-il ajouté.