RMC Sport

Gignac, le détonateur

L'attaquant international de Toulouse a débloqué les affaires des Bleus en inscrivant les deux premiers buts tricolores à la 34e et 39e (5-0).

L'attaquant international de Toulouse a débloqué les affaires des Bleus en inscrivant les deux premiers buts tricolores à la 34e et 39e (5-0). - -

Raymond Domenech a renouvelé sa confiance à André-Pierre Gignac. Le Toulousain l’a remercié avec un doublé qui a débloqué la situation face aux Iles Féroé (5-0).

Au match aller, il avait déjà donné la victoire aux Bleus. En inscrivant deux nouveaux buts hier soir contre les Féroé, les deux premiers de son équipe (ses deuxième et troisième réalisations en sept sélections), André-Pierre Gignac s’est assuré que les 46 000 habitants de l’archipel de l’Océan Atlantique retiendraient bien son nom. Titularisé à la pointe de l’attaque française pour la quatrième fois d’affilée, le Toulousain a sans conteste été l’attaquant le plus remuant de son équipe. Sacrifié contre la Serbie (1-1) le mois dernier, quand il avait été contraint de céder sa place à Mandanda dès la 12e minute après l’expulsion de Lloris, il a prouvé hier soir qu’il méritait la confiance de Raymond Domenech. Tant pis pour Benzema et ses supporters, Gignac est bel et bien à sa place en équipe de France. L’ovation que le public guingampais lui a réservée à sa sortie, à la 73e minute du match, conforte l’idée que le Toulousain est l’un des rares joueurs à redonner le sourire aux Bleus. A une période où ils ne font pas l’unanimité, c’est une vraie qualité. Et peu importe qu’il n’ait inscrit qu’un seul but pour l’instant en championnat. Sa saison ne fait peut-être que commencer.

La rédaction