RMC Sport

Giroud : « Bien de faire taire les critiques »

Olivier Giroud

Olivier Giroud - -

Auteur d’une tête salvatrice à la 94e minute face à l’Espagne (1-1), celui qui a remplacé Karim Benzema savoure comme il se doit ce dénouement incroyable face aux champions du monde et d’Europe.

Oliver, vous êtes le sauveur de l’équipe de France…

Je n’ai pas touché beaucoup de ballons avant de mettre ma tête mais j’y ai cru jusqu’au bout. Je me suis dit que j’en aurais une. Avant le bon centre de Franck (Ribéry), j’en ai eu deux autres, mais j’étais un peu court à chaque fois. Ce point du match nul obtenu en Espagne est bien pour toute l’équipe. Pas grand monde ne misait sur nous. C’est bien de faire taire les critiques sur le terrain.

Etiez-vous vexé par votre revers face aux Japonais quatre jours plus tôt (1-0) ?

Oui forcément. Ça fait mal de perdre chez soi face à une belle équipe du Japon. Cela fait toujours tâche de perdre à la maison, alors on avait envie de se rattraper. Tout n’était pas à jeter. On l’a montré ce soir (mardi). On a été présent tout le match, on a posé des problèmes à cette équipe d’Espagne et on y a cru jusqu’au bout. On a vraiment montré de belles qualités de solidarité. Dans le jeu aussi. Cela peut être un match référence pour l’avenir.

« La route est encore longue »

Justement, comme voyez-vous l’avenir dans ce groupe ?

Après ce résultat nul ici, pourquoi ne pas titiller l’Espagne ? La route est encore longue. Il ne faut pas s’enflammer. Comme le coach l’a dit, ce n’est qu’un point parmi tant d’autres à venir, je l’espère.

Après votre but, votre joie avec tous les joueurs et le banc de touche a marqué les esprits….

Oui, c’est une communion avec tout le groupe parce qu’on est allé chercher ce point tous ensemble. J’ai bénéficié du bon travail des attaquants, de « Jérem » (Jérémy Ménez) et de Karim (Benzema) qui sont sortis avant mais qui n’ont rien lâché jusqu’au bout. Personnellement, ce but fait beaucoup de bien. J’ai eu un peu de réussite. Elle m’avait un peu fui ces derniers temps. Je suis content de retrouver le chemin des filets avec l’équipe de France.