RMC Sport

Jacquet : « Ils n’ont pas le droit de décevoir »

-

- - -

Sélectionneur de l’équipe de France championne du monde en 1998, Aimé Jacquet n’a pas digéré le triste spectacle qu’ont offert les Bleus dimanche en boycottant l’entraînement pour manifester leur soutien à Nicolas Anelka, exclu de l’équipe après avoir insulté Raymond Domenech. « L’attitude des joueurs a été incompréhensible, indécente et irrespectueuse. (…) Je n’imagine pas qu’ils ne puissent pas répondre présent (contre l’Afrique du Sud , mardi 16h00) dans cette situation-là. On ne connaît pas tout ce qu’il se passe dans cette équipe, mais en aucun cas, et j’insiste là-dessus, en aucun cas on ne peut se moquer de ce maillot », a ainsi déclaré l’ancien DTN au quotidien France-Soir.

Avant de poursuivre : « Ils n’ont en tout cas pas le droit de décevoir. (…) Une contre-performance (face à l’Afrique du Sud) serait une grande blessure pour tous ceux qui suivent le football. Oui, ce serait terrible. J’espère qu’ils vont se ressaisir et livrer leur vérité sur le rectangle vert. Ils ont fait bloc dimanche ; j’attends qu’ils fassent pareil contre l’Afrique du Sud pour représenter dignement la France. Sinon, les gens ne comprendraient pas. »

« Si (les joueurs) ont pris le pouvoir, qu’ils le démontrent sur le terrain, a ensuite espéré Aimé Jacquet. J’ignore ce qu’il se passe réellement au sein du groupe. Une chose est certaine : une victoire n’enlèverait rien à ce qu’ils ont fait. » Interrogé sur les conséquences de la crise que traverse actuellement les Bleus, le sélectionneur champion du monde 98 est toutefois optimiste : « Tout se tassera d’ici quelque temps, quand Laurent Blanc reprendra l’équipe. J’ai confiance. »