RMC Sport

La marque du Président

Laurent Blanc

Laurent Blanc - -

Laurent Blanc a dévoilé, ce jeudi, une liste de 22 joueurs sans grosse surprise pour affronter la Norvège le 11 août à Oslo. S’il a convoqué 16 joueurs de Ligue 1, il a aussi fait confiance aux bannis de la génération 87 (Benzema, Nasri…) et rappelé Philippe Mexès, longtemps désigné comme son successeur en défense centrale.

Privée des 23 mondialistes, la première liste de Laurent Blanc avec le costume de sélectionneur national ne comporte donc pas de grosses surprises. Pour affronter la Norvège le 11 août à Oslo, l’ancien entraîneur des Girondins a convoqué 22 joueurs, dont 16 évoluent en Ligue 1. « Il m’est apparu important de prendre beaucoup de joueurs du championnat de France car ils sont mieux préparés pour disputer un match de 90 minutes. » Rennes avec Douchez, Fanni et Mvila, et Lille avec Rami, Debuchy et Cabaye, seront les clubs les mieux représentés en Norvège.
Et les nouveaux alors ? Sur les 22 joueurs appelés, 13 n’ont jamais porté le maillot de l’équipe de France. Et sept ont été appelés pour la première fois : Debuchy, Sakho, Trémoulinas, Matuidi, Cabaye, N’Zogbia, Ménez. Symbole d’une génération 87 quelque peu égarée sous l’ère Domenech, l’attaquant romain va découvrir les Bleus. Ce ne sera pas le cas de Samir Nasri, Karim Benzema et Hatem Ben Arfa, qui eux, reviennent en grâce en équipe nationale. « C’est une génération de fou », s’est emballé le Président au sujet de ces quatre joueurs sacrés champions d’Europe des -17 ans en 2004. A propos de Benzema, il a d’ailleurs indiqué qu’il comptait sur lui pour constituer son futur noyau dur : « J’espère qu’il montrera qu’il en a envie. »

Cinq recalés de Tignes rappelés

Pour encadrer les nouveaux venus, Laurent Blanc compte également sur le Romain Philippe Mexès. A 28 ans, celui qui n’a jamais réussi à s’imposer chez les Bleus a reçu un message très clair du sélectionneur : « Le train est passé une fois, jette-toi dedans la prochain. »
Si cette liste apporte un vent frais sur le football français après le désastre en Coupe du monde, Laurent Blanc avoue avoir connu des difficultés pour l’établir. « Ce qui s’est passé en Afrique du Sud ne me facilite pas les choses, admet-il. J’aurais aimé sortir de la Coupe du monde avec un noyau de 4-5 joueurs. Ce n’est pas le cas. »
Interrogé sur la possibilité de ne plus revoir Nicolas Anelka en équipe de France, Blanc a refusé de fermer définitivement la porte au buteur de Chelsea : « Je n’ai pas d’élément qui me permette d’être aussi radical, a-t-il répondu. Quand il y en aura des nouveaux, on avisera. »
Si la parenthèse norvégienne ne manque pas de piment, le sélectionneur national garde un œil très attentif sur le comportement des mondialistes en vue du match contre la Biélorussie le 3 septembre comptant pour les éliminatoires de l’Euro 2012 : « Si je les croise, j’irai leur serrer la main et on parlera un peu de football. » En dehors de Mickaël Landreau, Laurent Blanc a d’ailleurs rappelé les cinq joueurs recalés à l’issue du stage de Tignes, Rami, Fanni, M'Vila, Ben Arfa, et Briand, ainsi que Lassana Diarra qui avait dû quitter le groupe prématurément en raison de douleurs intestinales. « Je me laisse le droit d’appeler qui je veux », avertit Laurent Blanc avec la fermeté… d’un président.

Le titre de l'encadré ici

La liste des 22 Bleus pour la Norvège|||

Gardiens : Nicolas Douchez (Rennes), Stéphane Ruffier (Monaco)
Défenseurs : Aly Cissokho (Lyon), Mathieu Debuchy (Lille), Rod Fanni (Rennes), Philippe Mexès (AS Rome), Adil Rami (Lille), Mamadou Sakho (PSG), Benoît Trémoulinas (Bordeaux)
Milieux : Yohan Cabaye (Lille), Lassana Diarra (Real Madrid), Blaise Matuidi (Saint-Etienne), Yann Mvila (Rennes), Charles N’Zogbia (Wigan), Samir Nasri (Arsenal), Moussa Sissokho (Toulouse)
Attaquants : Hatem Ben Arfa (Marseille), Karim Benzema (Real Madrid), Jimmy Briand (Lyon), Guillaume Hoarau (PSG), Jérémy Menez (AS Rome), Loïc Rémy (Nice).

AB