RMC Sport

La nuit magique de « MM »

Marvin Martin

Marvin Martin - -

Après sa formidable prestation face à l'Ukraine, Marvin Martin, auteur d’un doublé et d'une passe décisive a vécu une soirée un peu particulière. Entre félicitations et plaisanteries de ses coéquipiers, le Sochalien s’est retrouvé propulsé héros de la soirée.

Dans la carrière de Marvin Martin, il y aura désormais un avant et un après Donetsk. Pour sa première sélection en équipe de France, le jeune milieu sochalien s’est offert un doublé et une passe décisive (sur le but de Kaboul) en vingt petites minutes de jeu. De quoi changer de dimension.

Au sein du groupe France, les regards ont déjà changé. Dès son entrée dans le vestiaire français après la belle victoire (4-1), ses nouveaux coéquipiers lui ont rendu un bel hommage. Le natif de Paris a été acclamé comme le héros de la soirée. Tout le groupe a scandé son nom. Au point de gêner le meilleur passeur de Ligue 1 (17 passes) qui est plutôt timide.

Marvin Martin n’a évidemment pas pu empêcher les comparaisons avec Zinédine Zidane, lui aussi double buteur pour sa première cape chez les Bleus face à la République Tchèque en 1994. A Donetsk, plus qu’un nom, l’ancien joueur du CA Paris et du Montrouge FC 92 a surtout fait connaître ses initiales à ses équipiers. Après « ZZ » pour Zinédine Zidane, la nouvelle tendance est au « MM ». Les plaisanteries ont fusé sur ce sujet. « J’espère qu’il fera la même carrière que lui », glisse taquin Franck Ribéry.

Il n’a pas fermé l’œil de la nuit

Plus sérieusement, après sa belle performance, Laurent Blanc lui a brièvement parlé pour le féliciter en lui disant de continuer dans cette voie. Le garçon ne manque d’ailleurs pas de soutien au sein du groupe. Depuis le début de cette tournée en Europe de l’Est, le Sochalien est couvé par Karim Benzema qui en a fait son chouchou. Une belle complicité entre les deux joueurs est née sur et en dehors du terrain. Le duo échange beaucoup. « Je suis content pour lui, affirme l’ancien Lyonnais. C’est un mec que j’aime bien. C’est un bon ! »

Jérémy Menez n'est jamais très loin de lui non plus. Tous les deux issus du centre de formation de Sochaux, ils se sont montrés très complices ce mardi lors de l'entraînement. Marvin Martin était d'ailleurs du côté des possibles titulaires jeudi. Il était pourtant encore dans le brouillard lors du transfert en Pologne. Et pour cause ! Entre l’excitation et les tonnes de coups de fil et de message tardifs, il n’a d’ailleurs pas fermé l’œil dans la nuit de lundi à mardi. Histoire de savourer ses exploits de la Donbass Arena.