RMC Sport

Larqué : « Le 'danger' c'est que Blanc réussisse un bon Euro »

Jean-Michel Larqué

Jean-Michel Larqué - -

Noël Le Graët et Laurent Blanc ont décidé de ne plus communiquer sur le sujet du contrat du sélectionneur. Pour Jean-Michel Larqué, membre de la Dream Team RMC, la situation pourrait se tendre vraiment si la France réussit un bon euro comme le réclame Le Gräet avant d’initier de nouvelles négociations, et si, Blanc n’a plus envie d’être sélectionneur : « Que Laurent Blanc et Noël Le Graët ne s’expriment plus sur cette affaire-là, ils en ont convenu réciproquement, on va garder notre opinion sur le sujet. Faut-il le prolonger Laurent Blanc avant l'Euro ou faut-il attendre la fin de l’Euro pour une éventuelle prolongation, on peut toujours on discuter de cela. Lorsque le successeur de Raymond Domenech était connu plusieurs mois ou plusieurs semaines avant la coupe du monde, la plupart des observateurs disaient que ce n’était pas bien pour l’Equipe de France. Mais quelle est l’autre solution que d’attendre la fin de l’Euro ? Les institutions dépassent les hommes. Est-ce que Noel Le Graët a envie de continuer avec Laurent Blanc ? La réponse est oui, à condition que l’institution "équipe de France" ait rempli un certain nombre de critères. Jusqu’à présent, Laurent Blanc est payé pour diriger l’équipe de France. Ce salaire-là, personne n’y revient, ni Laurent Blanc, ni Noël Le Graët. En outre, Laurent Blanc a une prime si l’équipe de France se qualifie, et une autre prime si l’équipe de France réussit un bon Euro, il a donc un intéressement à l’objectif. Le seul danger, et j’espère que ce danger apparaîtra, c’est que Laurent Blanc réussisse un bon Euro et réussisse à rétablir l’équilibre et l’image de l’équipe de France, touche ses primes et que malgré cela Laurent Blanc dise ‘je ne prolonge pas’, car il y aura d’autres conditions extra-sportives quant à la prolongation de ce contrat. »