RMC Sport

Le 17 juin : Raymond Domenech a dit

Il faut un vainqueur. C’est bien, c’est une vraie belle finale. Tout le monde a envie de la jouer, tout le monde a envie de la voir. C’est pour cela que l’on fait ces compétitions-là. Il y a une mise à mort et c’est la première fois que le taureau et le toréador peuvent mourir ensemble.

Les racines espagnoles de Raymond Domenech ressortent à l’occasion de ce France-Italie. Le sélectionneur des Bleus, conscient de jouer une finale face à la Squadra Azzura, sait également que l’Euro peut s’arrêter pour les deux équipes en cas de succès de la Roumanie face aux Pays-Bas. Si le miracle a lieu pour l'équipe de France, Raymond Domenech retrouvera en quarts de finale… l’Espagne.

La rédaction