RMC Sport

Le Riomètre du 14 avril

-

- - -

Chaque lundi, RMC Sport fait le point sur l'état de forme des Bleus avant la Coupe du monde au Brésil. Qui a marqué des points ? Qui en a perdus ? Vous saurez tout grâce à l'équipe-type, les tops, les flops et le MVP de la semaine.
-
- © -

Cette semaine, la ligne d’attaque de notre onze-type est largement composée de joueurs issus de la Liga. On retrouve Antoine Griezmann, de nouveau buteur (voir tops), lui qui connaissait un coup de moins bien depuis sa seule et unique sélection sous le maillot bleu contre les Pays-Bas. Mais aussi Kevin Gameiro (voir MVP) et Karim Benzema (voir tops), encore auteur d’une prestation de premier plan, malgré un mutisme persistent devant le but. Enfin, pour compléter cette belle ligne offensive, on retrouve Mathieu Valbuena (voir tops), buteur à Montpellier (2-3) et auteur d’une prestation aboutie dans l’Hérault.

Lloris et Ruffier peu aidés par leur défense respective, Landreau dans le dur avec Bastia à Evian, c’est finalement Steve Mandanda qui tire son épingle du jeu dans le but français. Hormis le Madrilène Raphaël Varane, titulaire face à Almeria (4-0) et auteur d’un match serein, la défense est essentiellement constituée de joueurs de Premier League. Buteur en Ligue des champions contre le Bayern Munich, Patrice Evra s’est également illustré, dans un autre registre, pour sa prise de bec avec Franck Ribéry. A droite, Bacary Sagna n’a rencontré aucune difficulté en demi-finale de FA Cup face à Wigan (2-2, 4 tab 2). L’ancien Auxerrois s’est même illustré d’une frappe sur le poteau. Enfin, vainqueur du choc contre Manchester City (3-2), Liverpool place un joueur dans ce onze, avec Mamadou Sakho, titulaire et impeccable dans l’axe de la défense. Toujours aussi régulier, Jérémy Toulalan, en vue à Rennes (0-1), forme notre duo de milieux récupérateurs avec le Lyonnais Maxime Gonalons, un des grands artisans du succès de Lyon sur le PSG (1-0).

-
- © -
-
- © -

Pas titulaire jeudi en Ligue Europa, l’ancien Parisien n’en a pas pris ombrage. La preuve, dix minutes après son entrée en jeu, il scellait la qualification du FC Séville pour les demi-finales, écœurant un peu plus le FC Porto (4-1). Ce dimanche, Kevin Gameiro a débuté le derby face au Betis. Et il a réalisé un doublé décisif, inscrivant les deux buts de son équipe. Ses 16e et 17e réalisations de la saison en 20 sorties, toutes compétitions confondues.

-
- © -

Certes, cela fait désormais six matches d’affilée qu’il n’a plus marqué. Mais cela n’empêche pas Karim Benzema de figurer comme titulaire dans notre onze-type. Contre Almeria, l’international français a fait briller ses partenaires en distillant deux passes décisives à Bale et Isco (4-0). Mathieu Valbuena, lui, a marqué ce week-end contre Montpellier (3-2), inscrivant au passage son troisième but cette saison en Ligue 1. Un coup d’éclat attendu de la part du milieu de terrain phocéen, récemment critiqué pour son rendement insuffisant en club. Lui aussi était muet depuis le 22 février et son but face au Barça. Antoine Griezmann a retrouvé le chemin des filets avec la Real Sociedad. Mais son geste et sa débauche d’énergie n’auront pas suffi à permettre à son club de s’extirper du piège par tendu le Celta Vigo, samedi (2-2).

Sale semaine en revanche pour Eliaquim Mangala. Héros à l’aller face aux Sévillans, le jeune défenseur français, de nouveau porteur du brassard de capitaine, a sombré comme les siens face aux partenaires de Kevin Gameiro en quart de finale retour de la Ligue Europa (4-1). Averti, il n’a jamais apporté l’autorité qu’on lui connait ni sa sérénité habituelle. Sale samedi pour Franck Ribéry. Le feu follet du Bayern Munich n’a jamais été en mesure d’enflammer son couloir gauche face au Borussia Dortmund, qui a étrillé les Bavarois à l’Allianz Arena (3-0). Titulaire ce dimanche face à Lyon, Yohan Cabaye n’a pas marqué les esprits. Des passes à contretemps, un tempo dans le jeu parfois douteux, un manque d’impact offensif et des approximations techniques, notamment sur son point fort, les frappes de loin : l’ancien joueur de Newcastle n’y était pas. Comme bon nombre de joueurs du PSG.

A lire aussi :

>> Le Riomètre du 7 avril

>> 

Griezmann : « Ce ne serait pas une désillusion de ne pas être appelé »

>> L'actu des Bleus

La rédaction