RMC Sport

Le Riomètre du 17 mars

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Chaque lundi, RMC Sport fait le point sur l'état de forme des Bleus avant la Coupe du monde au Brésil. Qui a marqué des points? Qui en a perdu ? Vous saurez tout grâce à l'équipe-type, les tops, les flops et le MVP de la semaine.
-
- © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

S’il est impossible d’anticiper les méformes ou autres blessures, sources de futures insomnies pour Didier Deschamps, la forme « printanière » affichée en club par Raphaël Varane et Laurent Koscielny augure d’un coffre tricolore bien gardé au Brésil. Le héros ukrainien Mamadou Sakho, coupeur de citron à Liverpool, a du souci à se faire. Le Gunner Laurent Koscielny a particulièrement impressionné lors de la victoire d’Arsenal à Tottenham (0-1, voir MVP). Mal réveillé, Hugo Lloris a été surpris dès la 2e minute par une superbe frappe de Rosicky avant de fermer la boutique. Ses concurrents n’ayant pas particulièrement brillé, il chipe la place de Ruffier dans ce onze-type. Sur les côtés, Digne, titulaire face à Leverkusen en milieu de semaine, a répondu aux attentes sur son flanc gauche. A droite, Sagna a énergiquement contribué à la bonne performance défensive d’Arsenal.

Si l’on suit la dynamique des derniers matches des Bleus, le milieu de la semaine est celui qui pourrait débuter face au Honduras le 15 juin prochain. Yohan Cabaye a enchainé deux titularisations réussies avec Paris cette semaine. Sa sortie grimaçante consécutive à des douleurs au dos pose tout de même question. A ses côtés, Blaise Matuidi a signé une nouvelle prestation de haut vol face à Saint-Etienne avec une passe décisive pour Zlatan à la clé. Conservera-t-il un niveau de forme équivalent jusqu’en juin ? La question se pose un peu moins pour Paul Pogba, sur le banc avec la Juve en milieu de semaine, et titulaire dimanche lors de la victoire au Genoa (0-1). Devant, le tandem Gignac-Gameiro, trois buts à eux deux ce week-end, constitue la grosse cote de la semaine. Un duo accompagné de l’inamovible Franck Ribéry, désormais tout proche d’un nouveau titre champion d’Allemagne. A noter la blessure (béquille) de Karim Benzema.

-
- © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE
-
- © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE
-
- © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le MVP : Laurent Koscielny (Arsenal)

Ces dernières semaines, critiques et reproches ne l’avaient pas épargné. La faute à sa trop grande propension à connaître des moments « sans » et à provoquer des penalties. Mais Laurent Koscielny a fermé les oreilles, continué à travailler et cru en lui. Le défenseur d’Arsenal en a récolté les fruits ce dimanche à White Hart Lane à l’occasion du derby londonien contre le rival Tottenham. Sobre, solide, toujours bien placé, lucide et concentré jusqu’au bout. Très actif, l’ancien Lorientais n’a connu aucun moment d’absence ou de fébrilité face aux Spurs et a livré un excellent match. Opposé à Adebayor, il n’a été battu qu’à une seule reprise dans le domaine aérien. Le reste du temps, l’international français n’a cessé de se jeter pour boucher les trous, repoussant notamment sur sa ligne un tir de Chadli. Si certains, à l’image du membre de la Dream Team RMC Sport Frank Leboeuf, voyaient dans ses emportements et ses fautes un risque pour les Bleus lors de la Coupe du monde, nul doute que Koscielny les convaincra s’il enchaîne les performances de ce niveau.

LES TOPS
Yohan Cabaye (PSG)
Lucas Digne (PSG)
Kevin Gameiro (FC Séville)

Alors que certains commençaient sérieusement à s’interroger sur le bienfondé de son transfert au PSG, Yohan Cabaye a confirmé cette semaine qu’il avait le niveau et la possibilité, aussi, de se faire une place au soleil dans le milieu parisien. Ses deux titularisations de la semaine, contre Leverkusen et Saint-Etienne l’ont prouvé, même si le choc contre les Verts a dû être écourté pour lui en raison d’une douleur au dos. Contrairement à Cabaye, Lucas Digne n’a pas bissé avec le PSG, devant se contenter du banc contre les Verts après avoir goûté aux joies d’une titularisation face à Leverkusen. Mais face aux Allemands, Lucas Digne a en tout cas confirmé la jolie période qu’il a passée face aux Pays-Bas sous le maillot bleu, avec notamment une passe décisive pour Lavezzi. Une performance non négligeable alors que ni Evra, ni Clichy, toujours en délicatesse sur le plan défensif, n’ont marqué des points ce week-end. Enfin, alors que Karim Benzema s’est blessé, qu'Olivier Giroud n’a pas transcendé les foules et que d’autres prétendants comme Gomis n’ont pas flambé, le doublé de Kevin Gameiro avec le FC Séville n’est pas passé inaperçu.

LES FLOPS
Mathieu Valbuena (OM)
Eric Abidal (Monaco)
Patrice Evra (Manchester United)

Un temps écarté par Claudio Ranieri, puis hospitalisé pour une forte montée de fièvre, Eric Abidal devait faire son retour contre Lyon. Présent dans le groupe retenu par son entraîneur, l’international français n’a finalement même pas figuré sur la feuille de match. Un camouflet de plus pour celui qui affirmait encore vendredi sa détermination à retrouver sa place en club et son meilleur niveau pour prétendre au voyage au Brésil avec les Bleus. Cette fois, c’est une gastro-entérite qui a contrarié ses plans, a indiqué Ranieri après la victoire à Lyon (3-2). La route de Rio se complique sérieusement pour Abidal, qui a discuté de sa méforme avec Didier Deschamps avant le choc face aux Pays-Bas. Nul ne sait si les deux hommes ont échangé de nouveau après son absence dimanche. S’il a joué, lui, face à Reims, Mathieu Valbuena n’a pas été l’élément moteur de l’OM sur la pelouse du promu. Le meneur de jeu olympien n’a jamais su s’extirper du pressing adverse ni prendre le jeu à son compte. Patrice Evra ? Il n’a rien apporté de bon à son équipe, qui a littéralement plongé à domicile devant Liverpool.

>> Réagissez dés maintenant ci-dessous, par téléphone au 3216, sur Facebook et Twitter (@RMCsport et @Luis_RMC).
Les meilleures réactions seront reprises à l'antenne dés 16h dans Luis Attaque !

La rédaction