RMC Sport

Le Riomètre du 24 mars

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Chaque lundi, RMC Sport fait le point sur l'état de forme des Bleus avant la Coupe du monde au Brésil. Qui a marqué des points ? Qui en a perdus ? Vous saurez tout grâce à l'équipe-type, les tops, les flops et le MVP de la semaine.
-
- © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Comme souvent, Hugo Lloris n’a pas été aidé par sa défense. Mais le portier numéro un est toujours aussi sûr sur sa ligne. A gauche, Benoit Trémoulinas s’est illustré, qui plus est lors d’un week-end où Evra et Clichy n’ont pas joué. Son pendant à droite part de loin. Mais Christophe Jallet, auteur d’une belle frappe qui aurait mérité un but contre Lorient, profite lui aussi des absences (Debuchy blessé) ou des défaillances (Sagna contre Chelsea) pour s’inviter dans notre onze. Il lui faudra vite monter en puissance défensivement pour espérer y rester. Dans l’axe ? Nouvelle sortie propre et appréciable avec l’Athletic Bilbao d’Aymeric Laporte. S’il a momentanément souffert face à Naples (passif sur l’ouverture du score d’Higuain), Eliaquim Mangala s’est ensuite bien repris. Et face à Belenenses (victoire 1-0), en championnat, il a retrouvé son autorité habituelle.

Infatigable comme à son habitude, Blaise Matuidi conserve sa place. Sans trop forcer. Jérémy Toulalan lui est associé, en récompense d’un abattage remarquable face à Lille. Samir Nasri (voir les Tops) n’a pas marqué mais il a activement participé à l’œuvre de démolition de City sur Fulham. Pas de but, pas de passes mais une présence toujours aussi appréciée dans notre onze de Franck Ribéry, titulaire avec le Bayern sur la pelouse de Mayence. A droite, Wissam Ben Yedder pointe le bout de son nez. Suffisant pour faire douter Didier Deschamps ? Le temps le dira. Pas de suspense en revanche concernant notre MVP, Karim Benzema, acteur prépondérant mais pas gagnant du clasico de dimanche face au Barça.

-
- © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE
Karim Benzema
Karim Benzema © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

LE MVP
Karim Benzema (Real Madrid)

L’ancien Lyonnais adore les clasicos. Il l’a encore prouvé ce dimanche, en inscrivant ses 6e et 7e buts face au Barça sous les couleurs du Real Madrid. Des buts importants (égalisation puis avantage pour les Merengue) dont un pur enchainement sur le deuxième (contrôle montant du genou, volée du droit immédiate), mais malheureusement mal payés : ils n’auront pas suffi à offrir la victoire aux siens. Mobile, volontaire et dans tous les bons coups, Benzema a été le meilleur Madrilène, sacrifié hélas par Ancelotti après l’exclusion de Ramos. Qu’à cela ne tienne, il reste l’indéboulonnable avant-centre de notre Riomètre.

-
- © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

LES FLOPS
Laurent Koscielny (Arsenal)
Florian Thauvin (OM)
Eric Abidal (Monaco)

Comme les autres Gunners, il a rapidement pris le bouillon face aux Blues de Chelsea. Ni plus ni moins. Mais peut-être plus que les autres, c’est de lui qu’aurait dû venir le jet d’eau nécessaire pour éteindre l’incendie. Ou au moins l’atténuer. Bref, un match sans pour l’ancien Lorientais. Et à vite oublier. Idem pour Florian Thauvin. Le feu follet marseillais n’avait justement pas beaucoup de… feu dans les jambes face à Rennes. Brouillon, jamais dans le bon tempo et auteur de choix hasardeux, le champion du monde des moins de 20 ans aura au moins eu pour lui de ne jamais baisser les bras. Mais cela risque d’être un peu trop léger pour espérer intégrer la liste définitive de Didier Deschamps. Un autre voit ses chances, semaine après semaine, d’aller au Brésil fondre à la vitesse grand V, c’est Eric Abidal. Absent la semaine dernière pour le déplacement à Lyon en raison d’une gastro-entérite non confirmée par… lui-même, l’international français ne figurait pas, une nouvelle fois, sur la feuille de match de Claudio Ranieri. Pour quel motif ? On l’ignore. Ce que l’on sait, c’est qu’il n’est pas resté longtemps dans les tribunes de Louis II.

LES TOPS
Wissam Ben Yedder (Toulouse)
Samir Nasri (Lyon)
Franck Ribéry (Bayern Munich)

Il y a ceux qui annoncent. Et ceux qui assument. Le Toulousain fait partie de la deuxième catégorie. Buteur samedi contre Evian, l’intéressé a inscrit face aux Haut-Savoyards son septième but… lors des sept dernières journées ! S’il semble partir de loin pour accrocher le wagon bleu, Ben Yedder n’a visiblement pas l’intention de renoncer. Même chose pour Samir Nasri. Le meneur de jeu de Manchester City n’a pas marqué lors du festival des siens contre Fulham (5-0). Mais il s’est montré décisif sur le 3e but de l’Ivoirien Yaya Touré. Lui aussi maintient son bon niveau de forme. Tout comme Franck Ribéry. Passeur décisif pour Götze à Mayence, le Munichois aurait même pu compléter sa fiche de match par un but, sans une intervention décisive du pied de Karius.

La rédaction