RMC Sport

Les Bleus entre de bonnes mains

Pierre Sarratia et Didier Deschamps

Pierre Sarratia et Didier Deschamps - -

Ancien entraîneur de Didier Deschamps en sélection départementale, Pierre Sarratia vit en Uruguay depuis un an. Depuis dimanche, cet homme de 63 ans est le guide des Tricolores à Montevideo.

Il n’y a pas que les clubs qui recrutent. L’équipe de France aussi. Pas des joueurs, mais des « guides » qui mettent à profit leur connaissance des lieux pour mettre les Bleus dans les meilleures conditions possibles durant leur séjour. En Uruguay, où l’équipe de France défiera mercredi soir la Celeste (21h), ce guide s’appelle Pierre Sarratia. Un homme de 63 ans qui présente la particularité d’être un proche de Didier Deschamps pour avoir été l’un de ses tout premiers entraîneurs. Depuis un an, cet ancien entraîneur vit une retraite heureuse avec sa femme qu’il a suivie outre-Atlantique. Voilà pourquoi « DD » lui a envoyé un mail lorsque, début février, un accord a été conclu avec la Fédération uruguayenne pour un match amical début juin. « Les Bleus me font un super cadeau en venant à Montevideo », jubile l’intéressé, présent dimanche lorsque les partenaires d’Hugo Lloris ont posé le pied sur le sol uruguayen. « Un moment émouvant », pour Pierre Sarratia. « Quand j’ai vu tous les membres du staff et les joueurs, cela m’a fait quelque chose au cœur. »

Il a aussi entraîné Mandanda

Méconnu du grand public, Pierre Sarratia, dit « Peio », ne l’est pas des instances du football français. Ancien conseiller technique régional du District des Pyrénées-Atlantiques, il fut donc l’un des premiers coachs de Didier Deschamps. « Il jouait à l’Aviron Bayonnais, se souvient-il. Didier a fait partie de ces sélections départementales avec un certain Bixente Lizarazu. J’ai eu l’occasion de le suivre. » Entre les deux hommes, le contact n’est jamais rompu. Et des années plus tard, c’est tout naturellement que « DD », alors entraîneur de l’OM, opte pour Saint-Jean-de-Luz comme destination de stage pour les Olympiens.

Mais la côte basque n’est pas le seul trait d’union entre lui et les Bleus. Celui qui a quitté la FFF il y a un an, fut notamment en charge de la préparation des gardiens de but au sein de la sélection nationale des moins de 18 ans. De quoi tisser de solides liens avec un certain Steve Mandanda. A Montevideo, Sarratia a aussi retrouvé Mathieu Debuchy. « Mais il manque « Momo » Sissoko, Gonalons, Jimmy Briand, Gaël Clichy », regrette-t-il. Cela n’empêchera pas celui qui, en Uruguay, entraîne parfois des « gamins », de jouer l'officier de liaison des Bleus et son nouveau pays. Un rôle qui lui rappelle forcément des souvenirs puisqu'il l'a occupé lors de la Coupe du monde 1982 en Espagne. Des bons souvenirs aussi pour les Bleus, demi-finalistes héroïques de ce Mondial. Une autre époque. 

A lire aussi :

Deschamps : « Donner du temps de jeu à tout le monde »

Mangala, l’inconnu bleu

Repas uruguayen pour les Bleus lundi soir

Aurélien Brossier avec Jérôme Sillon à Montevideo