RMC Sport

Les Bleus, Perrin et les droits TV : la semaine du Capitaine Larqué

Jean-Michel Larqué

Jean-Michel Larqué - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

La belle victoire des Bleus contre les Pays-Bas (2-0), la liste de Didier Deschamps à compléter et l’appel d’offres des droits TV de la L1 : Jean-Michel Larqué fait le bilan de la semaine.

Le renouveau des Bleus

« On avait peur que le soufflet retombe après la qualification contre l’Ukraine qui nous avait fait passer par tous les états : la pire des craintes et la plus grande des joies, un peu de honte et une grande satisfaction. Et bien non, ce n’est pas retombé. On a eu beaucoup de satisfaction, de plaisir, des buts de grande qualité. Finalement, on a l’impression que la leçon de l’Ukraine a été retenue et que les Bleus mettent désormais tous les ingrédients qu’il faut pour réussir, sur le plan physique, technique et de l’investissement. »

Une liste quasiment établie

« Certains joueurs n’ont pas joué contre les Pays-Bas, je pense notamment à Josuha Guilavogui, qui était l’appelé de dernière minute (en remplacement de Rio Mavuba, ndlr). Il y aura malheureusement et forcément un blessé donc on peut considérer que sur les 23 des Pays-Bas, il y en a 20 ou 21 qui iront au Mondial. »

Loïc Perrin au mérite ?

« Je ne désespère pas de voir Loïc Perrin. Quand je dis ça, ce n’est pas une bataille perdue d’avance. On l’a bien vu, Deschamps a été obligé de mettre Varane et Mangala, ce qui n’était pas prévu au programme. Sakho est blessé depuis pas mal de temps, Varane revient. J’espère qu’ils seront aptes. Je parle de Perrin. On a bien rappelé Eric Abidal. Pourquoi n’appellerait-on pas un garçon comme Perrin qui peut joueur milieu, latéral et en défense centrale ? C’est un garçon au comportement exemplaire, il fait deux saisons magnifiques. En France, à ce poste, citez-moi quelqu’un de meilleur que lui ! »

Le lancement de l'appel d'offres des droits TV de la L1

« Il y a des arguments pour et contre. On en est encore loin, ça concerne 2016-2020. C’est un petit jeu. Aujourd’hui, je ne vais pas dire que tout est magnifique dans le football français car on a encore une marge de progression intéressante et tant mieux. Le championnat a une locomotive inespérée (PSG), des wagons (Monaco, Saint-Etienne, Lille, Lyon) qui ne sont pas mal. Et puis l’équipe de France est qualifiée. Je ne sais pas combien vaut la L1. Je pense que si les diffuseurs mettent ces sommes sur la table, ils s’y retrouvent. Je ne pense pas que, notamment du côté de Canal +, on ne soit que des philanthropes. On aime beaucoup le football, mais à la fin de l’année il faut faire ses comptes. A l’étranger on va gagner un peu plus, notamment grâce au PSG. J’ose espérer que le foot français récupère au moins le montant de l’inflation : passer de 600 à 605 millions (rires). »

A lire aussi :

>> Coupe du monde 2014 : le Brésil vainqueur selon les stats

>> Les Bleus retrouvent la cote

>> Luis : « Si on n’est pas champions du monde, on sera champions d’Europe en 2016 ! »

La rédaction