RMC Sport

Les Bleus s’éclatent enfin…

Daniel Riolo

Daniel Riolo - -

L'équipe de France s'est nettement imposée, ce vendredi, face à l'Australie (6-0) en match amical. Une rencontre analysée par Daniel Riolo.

Un Parc pas plein. TF1 annonce 38000 spectateurs avec emphase, mais ça ne se voit pas. Survendre les Bleus, le diffuseur est en pleine promo.

La dernière fois que les Bleus avaient joué au Parc, ils avaient joué comme à l’extérieur. On ne découvre rien, cette équipe de France est très peu soutenue.

Un match amical donc. Et maintenant ça compte. Histoire d’aborder le barrage avec un espoir plus grand…

Deschamps a encore une fois beaucoup modifié l’équipe. Le chantier rester ouvert. C’est un 4231. Et au milieu, pour la première fois depuis longtemps on voit des joueurs techniques en Bleu.

Très vite, l’EDF prend possession du ballon et les intentions semblent positives. Sur péno, Ribéry met son équipe à l’endroit. La soirée sera bonne et tranquille. Et comme l’Australie n’est pas venue bétonner, il n’est pas exclu qu’on passe une soirée sympa.

Le pressentiment est juste. Les Bleus jouent vite et bien. Du mouvement enfin ! Ribéry est en pleine forme, Nasri, disponible, exploite au mieux sa technique et devant, Giroud s’illustre. Les trois buts marqués par la France semblent venus d’ailleurs. Depuis quand on n’avait pas vu de tels mouvements ? Et peu importe que l’Australie soit faible. Les Bleus en ont rencontré beaucoup des équipes en bois sans bien jouer. Là, c’est bien, voire très bien. Le 2e but de Giroud est sublime, comme le sont collectivement les autres. Tout en finesse, le réalisateur ne se prive pas de faire un gros plan sur Benzema assis sur le banc. Le constat est implacable, les Bleus sont meilleurs sans lui. Les absents ont tort. Trop longtemps, ils ont eu raison. Et puis, c’est quand même mieux de jouer avec un vrai 9 !

4/0 à la pause ! 4/0 en une mi-temps ! La dernière fois, c’étaient les « vrais » Bleus. L’événement est donc de taille. Match amical ou pas, adversaire faible ou pas, on a vu trop de fois les Bleus minables pour ne pas sourire enfin.

Soucieux des équilibres, Deschamps fait entrer Benzema et Sakho dès le début de la seconde période. Ribéry est dans une soirée de fête et offre un but à Benzema ! Enfin ! Ce match amical et anodin devient un événement.

Il n’y a plus grand-chose à voir après la 60e. Les Bleus ont fait l’essentiel et même beaucoup plus que ça.

Ce match, ce résultat, ça ne présage de rien. La France n’a rien gagné. Elle doit encore disputer un barrage périlleux. Mais en attendant, elle nous a donné un peu de plaisir et par les temps qui courent, c’est déjà beaucoup…

A lire aussi :

>> France-Australie : le récital des Bleus

>> Le classement du groupe I

>> Objectif qualif : RMC vous offre vos places pour France-Finlande !

Daniel Riolo