RMC Sport

Les Bleus se méfient du Portugal

Hugo Lloris aimerait éviter Ronaldo et ses coéquipiers

Hugo Lloris aimerait éviter Ronaldo et ses coéquipiers - -

Avertis dès la fin du match contre la Finlande (3-0) des équipes qu’ils pourraient affronter en barrages, les Bleus réagissaient différemment à l’évocation de ces adversaires. Même si le Portugal fait figure d’épouvantail.

Le suspense durera encore quelques jours. C’est lundi, à 14h, que les Bleus connaîtront leurs adversaires pour le barrage de la zone Europe. Une double confrontation qui doit permettre aux Bleus de s’envoler au Brésil pour la prochaine Coupe du monde. Sixième nation barragiste au classement FIFA, l’équipe de France ne sera pas tête de série. Voilà au moins une première certitude. Reste maintenant à connaitre l’identité de l’adversaire qui se dressera sur sa route. La Croatie, la Grèce, le Portugal ou l’Ukraine (match aller le 15 novembre, match retour le 19 novembre) feront ainsi office de dernier obstacle.

Alors forcément, au moment d’évoquer les adversaires potentiels, les joueurs de l’équipe de France avaient un avis sur la question. D’autant qu’ils ont été sensibilisés dès la fin de leur match contre la Finlande (3-0) sur les quatre éventualités. Prudents dans un premier temps, Hugo Lloris se révèle rapidement comme un porte-parole de l’opinion commune : « Il n’y a pas forcément de préférence, avance dans un premier temps le gardien français. Maintenant, on a déjà eu l’Espagne dans notre poule, on aimerait éviter l’Espagne, un autre gros morceau. C’est une grande nation du football avec un joueur exceptionnel (Cristiano Ronaldo, ndlr). »

Pogba : « On ne doit craindre personne »

Coéquipier de Ronaldo et de Pepe au Real Madrid, Karim Benzema est sur la même longueur d’onde que son capitaine. « Je ne vais pas citer une équipe. Si elles sont là, c’est que ce sont des bonnes équipes, analyse l’attaquant. Forcément, tout le monde va penser au Portugal. Les autres équipes sont fortes, mais on ne les redoute pas. » Olivier Giroud est lui bien plus méfiant que son compère de l’attaque. « Oui, je crains plus le Portugal que les trois autres, même si elles ne sont pas faciles à jouer, s’avance le joueur d’Arsenal. On a beaucoup de respect pour les quatre pays, mais c’est vrai que le Portugal est une équipe d’un niveau peut-être un peu supérieur. »

Et puis, il y a ceux qui sont sûrs de leur fait. Du haut de ses 20 ans, Paul Pogba annonce la couleur. « On est l’équipe de France. On ne doit craindre personne. Le Portugal reste une bonne équipe avec des grands joueurs. Comme nous. » Samir Nasri : « Je pense qu’eux aussi ne seraient pas contents de jouer contre nous. Cristiano Ronaldo l’a aussi dit. » Toujours est-il que le joueur de Manchester City a lui aussi sa petite idée derrière la tête. Et elle ne le mène pas forcément du côté de Lisbonne. « Je préfère l’Ukraine à la Suède (les Suédois ne sont finalement pas têtes de série). J’aimerais bien tirer l’Ukraine ou la Grèce », glisse-t-il dans un sourire. Il n’y a pas de tirage facile, mais il y en a certainement des plus difficiles que d’autres…

A lire aussi : 

>>> France-Finlande : les notes

>>> Riolo : "Place aux barrages"

>>> Mondial : retour sur les qualifiés, en vidéo

PTa