RMC Sport

Les mots forts de Pogba et Deschamps, Pavard félicité… dans les coulisses de la qualification des Bleus

C’est dans un doux bain d’euphorie qu’ont nagé les joueurs de l’équipe de France après leur éclatante qualification pour les quarts de finale de la Coupe du monde aux dépens de l’Argentine (4-3) samedi à Kazan. De la folie du vestiaire au retour à Istra, voici les Bleus en mode "inside".

"On ne bouge pas, on reste ici, c’est chez nous", crie Presnel Kimpembe en entrant dans le vestiaire de la Kazan Arena. Les yeux rougis, Didier Deschamps tape le poing sur son cœur. Sublimes vainqueurs de l’Argentine (4-3), ses joueurs disputeront un quart de finale de Coupe du monde vendredi face à l'Uruguay.

Pogba: "On a posé nos c... sur la table"

Le vestiaire de l'équipe de France baigne dans l'euphorie. Ousmane Dembélé et Benjamin Mendy montent sur les tables et assurent le show pendant cinq bonnes minutes. Paul Pogba prend la parole: "On a posé nos c… sur la table. On a montré qui on était", lâche le joueur de Manchester United qui s’affirme de plus en plus comme un des patrons de cette équipe.

"Je t’aime mon Jeff Tuche"

"Je suis fier de vous, de votre envie, de votre générosité, lâche le vrai boss, Didier Deschamps à ses joueurs. Vous avez fait un match d’hommes." L’émotion est palpable. Adil Rami prend dans ses bras Benjamin Pavard, l’un des héros de Kazan. Il lui glisse en riant: "Je t’aime mon Jeff Tuche". La musique ne s’arrête pas. Elle fait trembler les murs du vestiaire et accompagnera les Bleus jusque dans l’avion qui les ramènera dans la nuit à Istra. Pogba, Thauvin et Umtiti sont increvables dans le bus. "Soirée de fou, des émotions de malade, lâche le Barcelonais un peu plus tard dans l’avion. On est une équipe de fou." Un poil plus mesuré, Didier Deschamps savoure lui aussi. Et, mobilisateur, il lance à ses hommes: "Les gars, profitez bien de votre soirée et de votre matinée. Dès demain (dimanche), on se tourne vers ce quart de finale."

La rédaction avec Mohamed Bouhafsi et Saber Desfarges