RMC Sport

Matuidi : « Je dois prendre mes responsabilités »

Blaise Matuidi

Blaise Matuidi - -

Absent lors de l’Euro 2012, Blaise Matuidi s’apprête à disputer sa première grande compétition internationale avec la Coupe du monde au Brésil. A 27ans, il veut s’affirmer comme l’un des patrons de l’équipe de France. Au moins sur le terrain.

Blaise Matuidi, vous sentez-vous incontournable au sein de cette équipe de France ?

Non pas du tout. Le sélectionneur a choisi 23 noms et j’en fais partie. Je ne me sens ni indispensable, ni incontournable. J’essaie de donner le meilleur de moi-même pour l’équipe et d’apporter ma pierre à l’édifice comme tous les joueurs qui font partie de cette sélection.

Qu'attendez-vous du public français lors des trois matches de préparation ?

On attend qu’il soit derrière nous comme il l’a été jusqu’à présent. A nous de leur donner envie de nous soutenir. Sur les derniers matches, on a démontré qu’on avait un état d’esprit irréprochable, qu’on avait de très bons footballeurs et aussi une très bonne équipe. Cela reste des matches amicaux. L’important est d’être prêt le 15 juin (pour France-Honduras). J’espère que les supporters seront nombreux au Brésil même si je sais que c’est assez loin. On fera en sorte qu’ils soient heureux et qu’on leur donne du plaisir.

C'est votre première grande compétition dans la peau d'un titulaire. Sentez-vous la pression monter ?

Non. Aujourd’hui, j’ai assez de maturité pour évacuer une certaine pression. Je parlerais plus d’excitation de joueur la meilleure compétition au monde. Je suis excité. J’ai vraiment hâte d’y être.

Avec Pobga, Cabaye et vous, le milieu de terrain des Bleus est considéré comme l'un des meilleurs au monde. Vous sentez-vous à la hauteur de cette réputation ?

C’est vrai qu’on est assez complémentaire. Il faudra voir durant la compétition si on le mérite. On s’entend bien sur le terrain et aussi en dehors. C’est important. Je suis très proche d’eux. On se connaît de mieux en mieux. J’ai aussi la chance de jouer dans le même club que « Yo » (Yohan Cabaye). J’espère que cela va nous aider à gagner des matches.

Avez-vous envie de devenir l'un des cadres des Bleus avec ce que cela peut impliquer en dehors du terrain ?

Dans l’équipe, on doit tous prendre nos responsabilités. Il y a des joueurs qui sont habitués à disputer de grands matches. C’est vrai qu’en sélection, on est beaucoup à manquer d’expérience dans les grandes compétitions. Mais elle s’acquiert aussi avec les matches en club. Personnellement, j’arrive à un âge (27 ans) où je dois prendre mes responsabilités pour le bien de l’équipe. J’évolue à un poste qui est important dans ce domaine. Je suis un joueur qui agit sur le terrain, par forcément en dehors. J’essaie de montrer l’exemple sur le terrain.

A lire aussi :

Blanc : « Je veux que Makelele reste avec nous »

Digne : « On peut rêver »

Pour les Bleus, le travail c’est la santé

Propos recueillis par Mohamed Bouhafsi