RMC Sport

Mavuba, la belle impression

Rio Mavuba, Didier Deschamps

Rio Mavuba, Didier Deschamps - -

Face à la Finlande (0-1), le métronome lillois a été à créditer d’une solide prestation dans l’entrejeu des Bleus. Pour Didier Deschamps, Rio Mavuba doit devenir un leader. A 28 ans, tout semble sourire au Lillois.

Au lendemain de la victoire de l’équipe de France en terre finlandaise, pour le compte de la première journée de phase de poule (groupe I) des éliminatoires pour la Coupe du monde 2014, Rio Mavuba s’est dit « très heureux ». Qui ne le serait pas à sa place ? Pour son retour à la compétition en match officiel, qui plus est pour la première de Didier Deschamps, le Lillois a délivré une belle prestation vendredi soir à Helsinki. Dans un rôle similaire à celui qu’il occupe au LOSC, placé devant la défense telle une sentinelle, le milieu de terrain de poche (1m71) a été précieux à la récupération par son abattage, sa justesse et ses choix, ainsi que son jeu sans fioritures. « Taille patron », en somme.

D’ailleurs, les statistiques parlent d’elles-mêmes. Le milieu défensif a réussi 83 de ses 86 passes. Un quasi 100%. Ce que Didier Deschamps n’a pas manqué de rappeler en conférence de presse ce samedi : « Il est capable de bien ressortir le ballon, de pouvoir faire des décalages, il est intelligent dans la lecture des trajectoires pour donner l’équilibre. Il est dans son rôle, il n’a pas beaucoup de sélections mais il prend son rôle à cœur. Il doit être un leader de parole ». Un leader, qui ne compte en effet que huit petites sélections. Appelé pour la première fois en 2004 chez les Bleus, Rio Mavuba n’avait plus été convoqué pour revêtir la tunique tricolore depuis cinq ans.

Deschamps : « Il doit être un leader »

Ce qui l’incite « à ne pas arriver en conquérant » dans ce groupe. Mais être revenu est une fierté pour celui qui est resté apatride jusqu’à l’âge de 20 ans (sa mère a accouché sur un bateau entre l’Angola et la France). Réputé pour son sourire et sa bonne humeur (ce qui lui a valu de se voir décerner en 2011 le prix orange par le magasine France Football, qui récompense le joueur le plus sympa), le Lillois semble faire l’unanimité autour de lui. Et à 28 ans, dans la fleur de l’âge, il semble bien parti pour devenir un titulaire indiscutable du onze de Didier Deschamps. Entre l’équipe de France, la Ligue des champions et la L1 avec le LOSC, une grosse saison attend le capitaine des Dogues. Elle pourrait qui sait lui ouvrir la route vers… Rio, le Brésil et la Coupe du monde 2014.

Jean Rioufol avec JS et RP