RMC Sport

On a noté la saison des 23 champions du monde

La joie des champions du monde 2018

La joie des champions du monde 2018 - ICON

La finale de la Ligue des champions perdue samedi par Hugo Lloris avec Tottenham marque la fin de la saison en club des 23 champions du monde. Alors que la plupart sont actuellement réunis pour défier la Turquie samedi dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2020, on a attribué des notes à chacun des champions du monde.  En toute subjectivité.

GARDIENS Hugo Lloris : 8 

La saison du gardien de Tottenham a débuté par un passage en cellule de dégrisement après une arrestation pour conduite en état d’ivresse. Elle s’est achevée par une finale de Ligue des champions perdue face à Liverpool et de multiples exploits en Premier League. Une grande saison pour le capitaine des Bleus.

Steve Mandanda : 3

"C’est la pire saison de ma carrière" reconnait-il lui-même. Entre blessures, méforme et étonnante fébrilité, le gardien de but de l’OM a traversé la saison comme un fantôme. Il a coulé, comme tous ses partenaires.

Alphonse Areola : 5,5

En concurrence avec Buffon, le gardien du PSG n’est jamais passé réellement au travers. Mais il n’a pas non plus suffisamment convaincu Tuchel, qui lui a préféré l’Italien pour les gros matchs. C’est finalement avec les Bleus, pour sa première sélection face à l’Allemagne (0-0), qu’il a réalisé sa meilleure perf de la saison.

DEFENSEURS Benjamin Pavard : 4

"Ce n’était pas le meilleur arrière droit de la Coupe du monde" a taclé Deschamps alors que l’arrière droit, à la peine cette saison, n’a pu empêcher son club, Stuttgart, de descendre en 2e division allemande. Il aura une toute autre pression à la reprise avec le Bayern Munich.

Raphaël Varane : 4,5

Après une saison aussi monstrueuse que la précédente, la décompression fut presque inévitable pour le défenseur central du Real Madrid. Il ne fut pas toujours à son avantage sur le terrain, comme la plupart de ses partenaires, et n'a pas été aidé par les multiples remous et crises internes au sein de son club.

Samuel Umtiti : 4

Une saison galère pour le défenseur central du Barça qui aura passé plus de temps à l’infirmerie et sur la table d’opération à cause de son genou que sur la pelouse du Camp Nou. En plus, son remplaçant, Clément Lenglet, a été excellent…

Presnel Kimpembe : 3,5

S’il a beaucoup joué, le défenseur central du PSG fut beaucoup moins rayonnant que la saison passée. Erreurs, fautes de concentration... le titi s’est-il vu trop beau après le sacre en Russie? On retiendra aussi sa main malheureuse celle-la, mais fatale au PSG à la fin d'un cataclysmique 8e de finale retour de Ligue des champions contre Manchester United.

Adil Rami : 2

"Après la Coupe du monde, j’ai fait un burn out." Ça s’est vu. Méconnaissable, le seul joueur à ne pas avoir disputé la moindre minute durant le Mondial a été hors-sujet durant toute la saison. Mauvais quand il n’était pas blessé, il n’a jamais réussi à tirer son équipe vers haut comme il aurait dû le faire.

Djibril Sidibé : 3

De la Coupe du monde à la lutte pour le maintien... Pour Sidibé, ce fut une saison ratée à l’image de son club, Monaco. Pas épargné par les blessures, le latéral de l’ASM n’a jamais été à la hauteur de son nouveau statut.

Lucas Hernandez : 6

Avant de se blesser gravement au genou et de manquer toute la deuxième partie de saison, la révélation des Bleus à la Coupe du monde fut très performante avec l’Atlético, sur le côté gauche ou dans l’axe de la défense. On le reverra avec le maillot du Bayern.

Benjamin Mendy : 3

Dix matchs de Premier League, deux en C1, c’est le maigre bilan du gaucher, constamment handicapé par les blessures. Il a parfois passé plus de temps sur les réseaux sociaux et en boite de nuit que sur les terrains de PL. Commentaire de Guardiola: "Ils sont assez grands pour savoir ce qu'ils doivent faire, je ne suis pas son père. Je préférerais qu'il rentre tôt chez lui, mais je ne contrôle pas les joueurs dans cette situation." Mendy a quand même trois titres de plus à son palmarès (championnat, Cup, Carling Cup).

MILIEUX

Paul Pogba : 5

Saison contrastée pour le milieu de Manchester United. La première partie fut catastrophique entre mauvais résultats, banc de touche et prises de têtes avec Mourinho. Puis vint une période d’euphorie durant les fêtes après l’arrivée de Solskjaer. A Noël, la Pioche est stratosphérique et plante but sur but (13 en PL cette saison) avant de baisser nettement de régime au fil des rencontres.

Corentin Tolisso : non noté

Impossible de donner une note au milieu de terrain, victime d’une rupture des ligaments croisés le 15 septembre et absent tout le reste de la saison avec le Bayern Munich.

N’Golo Kanté : 6,5

S’il a été un peu moins rayonnant que la saison précédente, N’Golo Kanté a dû apprivoiser un poste plus offensif sous les ordres de Maurizio Sarri. Il termine la saison avec une Ligue Europa dans son palmarès.

Blaise Matuidi : 7

Comme d’hab, le milieu de terrain s’est affirmé cette saison comme l’un des joueurs les plus précieux de la Juventus (31 matchs, 3 buts). En Italie, l’ex-Parisien a décroché son deuxième titre de champion d’Italie.

Steven Nzonzi : 4

Pour sa première saison en Serie A, le milieu de l’AS Roma n’a pas eu la rayonnement attendu. Le joueur de 30 ans a joué régulièrement (30 matchs, 1 but) mais on évoque déjà son départ de la capitale italienne cet été…

ATTAQUANTS

Antoine Griezmann : 6,5

Il avait décidé de rester pour emmener l’Atlético tout en haut en Liga et en Ligue des champions. Objectifs manqués pour Grizou qui n’a toutefois pas à rougir de sa saison qu’il termine à la 8e place du classement des buteurs (15 réalisations). On le reverra avec un autre maillot, reste à savoir lequel.

Thomas Lemar : 4

L’une des déceptions de la saison. Le gaucher, qui avait peu joué durant le Mondial, n’a pas été très séduisant pour sa première saison avec l’Atlético de Madrid. L’ancien Monégasque a pourtant eu sa chance avec Diego Simeone (22 titularisations en Liga, 3 buts).

Kylian Mbappé : 7

Si la saison du Parisien laisse un gros gout d’inachevé en raison de l’élimination du PSG en 8e de finale de Ligue des champions, difficile ne pas être admiratif devant ses exploits et ses 33 buts inscrits en Ligue 1. Un titre de meilleur buteur, de meilleur joueur, de champion… On a fait pire comme saison.

Olivier Giroud : 7

Plus on l’enterre, plus il revient fort. Olivier Giroud est resté fidèle à lui-même cette saison alors que les critiques ont fusé après ses deux buts et ses sept titularisations avec Chelsea en Premier League. C’était oublier que l’ancien Gunner avait la confiance de Sarri en Ligue Europa, trophée qu'il a gagné avec une finale de rêve contre Arsenal et le titre de meilleur buteur (11 buts).

Ousmane Dembélé : 5

On attend toujours le déclic pour l’ancien Rennais. Hyper talentueux et capable de coups d’éclats de folie comme son but d’anthologie contre Tottenham en Ligue des champions, Dembélé a aussi été handicapé par les pépins physiques. Il s’est aussi fait tirer les oreilles pour son manque de professionnalisme et ses retards répétés à l’entraînement.

Nabil Fekir : 4,5

Quelques éclairs en Ligue des champions mais c’est trop insuffisant pour le meneur de l’OL. Peut-être déstabilisé par son transfert avorté à Liverpool l'été dernier, la capitaine des Gones ne s’est pas imposé comme le patron qui a tant manqué à Lyon cette saison. Dommage.

Florian Thauvin : 5,5

Il a longtemps porté l’OM sur ses épaules. Avec un total de 11 buts en L1 à la trêve, il fut l’un des champions du monde les plus performants avant de souffrir, comme tous les Olympiens en fin de saison, et d’exprimer son dépit comme après le revers à Bordeaux. Frustrant.

AB