RMC Sport

Piat (UNFP) : « Pourquoi en punir quatre et pas vingt-deux ? »

-

- - -

Philippe Piat, le président de l’Union nationale des footballeurs professionnels, regrette que seuls quatre joueurs aient été sanctionnés par la commission de discipline après la grève des joueurs lors de la Coupe du monde : « Pourquoi en punir quatre et pas 22 ? C’est une lâcheté. Si les joueurs en sont arrivés là, c’est qu’il manquait de l’autorité en Afrique du Sud. Et ce depuis la réconduction de Raymond Domenech par le Conseil Fédéral. Je pense qu’un certain nombre de membres aurait dû démissionner. Il fallait sanctionner les joueurs, mais pas uniquement. Le problème ne vient pas que d’eux. »