RMC Sport

Quand la FFF snobe les handicapés…

Jean-Pierre Escalettes et la FFF ont snobé la fédération de sport adapté

Jean-Pierre Escalettes et la FFF ont snobé la fédération de sport adapté - -

A l’heure où le football français donne déjà une image déplorable, la Fédération Française de Football ignore superbement une demande de subvention de la Fédération Française de sport adapté.

Révélée par Jean-Michel Larqué, le consultant RMC, l’affaire n’est pas à la gloire des instances fédérales, surtout au moment où le football français se débat dans une crise sportive et morale. La Fédération Française de sport adapté a demandé 10 000€ à la Fédération Française de Football pour que des jeunes puissent représenter la France à la Coupe du monde des déficients intellectuels et psychiques qui se déroule fin août en Afrique du Sud. Selon nos informations, la FFF n’a toujours pas adressé de réponse à cette sollicitation. « Dans le même temps, les joueurs de l’équipe de France ont fait venir leurs compagnes en Afrique du Sud pour 240 000 d’euros, souligne Jean-Michel Larqué. C’est une honte ! »

« Il nous faut 75 000 euros pour emmener dix-huit joueurs, précise Yves Foucault, le président de la FFSA. Il y a un mois et demi, dès qu’on a su que nous étions qualifiés, nous avons fait des demandes de subventions dans un premier temps au ministère des sports qui nous a suivis à hauteur de 35 000 euros. La Ligue de Football Professionnel nous a envoyé un courrier confirmant que nous aurions une aide de 10 000 euros. »

« Je ne suis pas écœuré, juste blasé »

La petite Fédération s’est également adressée à la FFF. « Nous l’avons sollicitée ainsi que tous les clubs de Ligue 1 et Ligue 2, confirme Yves Foucault. Certains nous ont répondu que, vu leur statut, ils ne pouvaient pas nous aider. Quant à la FFF, à la date d’aujourd’hui, elle ne nous a toujours donné aucune nouvelle. Rien ! Mais c’est assez classique. Il y a quatre ans, il a quasiment fallu se prostituer pendant un an pour que nos joueurs, qui représentent la France, portent le même maillot que les Bleus. »

Lorsqu’il a appris en outre que les joueurs et le staff se partageraient 5M€ de primes des sponsors, le président bénévole a été bien évidemment choqué. « Je me dis qu’avec 10 000 euros, je n’ai pas demandé beaucoup. Ça aurait été un geste et on aurait été très fier de dire que la FFF nous avait aidés. Je ne suis pas écœuré mais blasé. Il y en a que pour des gens qui ont du fric et qui n’ont même plus la réalité de l’argent. »

Marc Ambrosiano avec S.O.