RMC Sport

Retour sur terre pour les Bleus

-

- - -

L'avion des Bleus a touché le sol peu avant midi au Bourget. C'est sans le moindre contact avec les supporters ou journalistes que le groupe s'est disloqué.

Après le crash, l’atterrissage, pas forcément en douceur. Il était 11h45 quand l’avion d’Europe Airpost, d’un jaune très sud-africain, s’est posé sur le tarmac du Bourget. Très vite entouré d’une nuée de véhicules officiels, tout a été fait pour éviter le contact avec les quelques dizaines de supporters venus les accueillir. Une grande réussite, personne n’a rien vu ! Après un gros quart d’heure sans mouvement – on n’ose croire que c’était pour un dernier débrief – on a d’abord vu une berline noire emmener Thierry Henry vers l’Elysée, escorté par deux motards officiels et quelques journalistes. Ribéry pour Munich, Lloris, Govou et Duverne pour Lyon ont eux sauté dans des jets privés pour rejoindre leurs pénates. Dans la plus grande discrétion, deux cars ont emmené le reste de l’effectif et du staff à la base militaire de Duny avant de s’engouffrer dans des taxis arrivés le matin. Bref, le Bourget ressemblait fortement au camp retranché de Knysna. Là-bas, ils ont explosé en vol. Le retour sur terre risque d’être difficile.

S.B.