RMC Sport

Retrouvez l'essentiel de la conf' de Deschamps

-

- - -

Retrouvez les principales déclarations du sélectionneur avant le match de qualification pour la Coupe du monde, contre la Finlande ce vendredi.

16h41 – Réveillière ou Jallet ?

En l’absence de Mathieu Debuchy (blessure), le poste d’arrière droit pose question. Et le sélectionneur d’y répondre en mettant en perspective les qualités et défauts de ses deux « remplaçants », Anthony Réveillière et Christophe Jallet. « Anthony c’est un joueur d'expérience, il est habitué du haut niveau. Je sais à quoi m'en tenir avec lui. Christophe sort d'une bonne saison avec le PSG où il a de nouvelles responsabilités. Il a découvert les Bleus contre l'Uruguay. La petite différence c'est qu'Anthony est plus rigoureux défensivement quand Christophe a un peu plus d'allant offensif »

16h38 – « Prendre six points ? C’est l’objectif »

Quel bilan comptable constituerait une réussite après ces deux premiers matches ? Didier Deschamps répond clairement : il veut deux victoires. « C’est évident que je serais content d'avoir six points après le match contre la Biélorussie. Vu le groupe, il ne faut pas laisser de points en route. Prendre six points ? C'est possible et c'est l'objectif. »

16h37 – Une chance de voir deux pointes

Après une première prestation en duo moyenne, Benzema et Giroud pourraient se voir offrir une nouvelle chance d’évoluer ensemble. « C'est une possibilité, en début ou en cours de match, même si cela n'a pas très bien fonctionné contre l'Uruguay. Les deux n'étaient pas au top de leur forme. L'objectif est de les mettre à leur meilleur poste. »

16h35 - « Pas un instit à la maternelle »

Mais Ménéz n’est pas le seul à avoir reçu des critiques sur son comportement. Deschamps explique. « Il ne faut pas faire un cas Ménéz. Ce qu’ils ont tous en commun c’est que ce sont des affectifs avec lesquels il faut créer une relation de confiance. Mais ce ne sont pas des enfants et je ne suis pas un instit de maternelle ou de collège. Je suis là pour faire en sorte de les aider à être plus à l’aise. »

16h32 - Le sourire de Ménéz

« (Ménéz) a fait des efforts pour ne plus avoir cette étiquette. Ça ne le rendra pas meilleur sur le terrain, mais l’attitude est importante. On sera toujours plus indulgent avec un joueur qui sourit et qui est moins bon. »

16h27 - Sans nouvelles de Blanc

« Nous ne nous sommes pas appelés. Il doit prendre son temps afin de récupérer, nous n’avons pas eu de contact récemment. »

16h25 - DD, la Marseillaise et les gros plans

Et la Marseillaise dans tout ça ? Deschamps explique son point de vue sur le chant, ou pas, de l’hymne par ses joueurs. « C’est un symbole. Moi je préférerais que tout le monde la chante, je le faisais quand j’étais joueur. Mais, plus que le chant, c’est l’attitude… car il y a des gros plans sur les visages. »

16h15 - EDF : Une charnière centrale à trouver

Au sujet de sa défense, Didier Deschamps ne confirme pas Mapou et Sakho. Le sélectionneur explique plutôt que les circonstances ne sont pas idéales pour déterminer définitivement sa ligne arrière, mais qu’il faudra bien trancher un jour ou l’autre. « Ma réflexion mûrit. Les quatre joueurs ne sont pas au même rythme. Koscileny n’a pas joué un match entier depuis l’Espagne (ndlr : durant l’Euro), il a été blessé, Adil (Rami) aussi. Les deux autres (Mapou et Sakho) sont encore jeunes, mais titulaires dans leurs clubs. Il va falloir trancher. »

16h08 - Deschamps : « Peu importe l’Euro »

Interrogé sur les certitudes qu'il a concernant son effectif, Didier Deschamps a abordé l'expérience malheureuse de l'Euro 2012. « tout est vite remis en cause en foot. La seule chose que je confirme c'est que j'ai un gardien international. Peu importe l'Euro ou ce qu'il s'y est passé, aujourd'hui c'est une nouvelle aventure. Laurent a pris l'équipe dans la situation que vous connaissez. Certains joueurs ont appris, certains ont découvert ce qu'est une compétition internationale durant l'Euro.

16h05 - L'Euro, une expérience de plus pour Benzema

« (Benzema) sortait d’une saison où il avait été efficace (ndlr avec le Real Madrid), mais le contexte des Bleus est différent. Il a peut-être trop voulu être décisif, a trop poussé dans ce sens-là. Cela lui servira d’expérience. Mais il a confiance et reste un attaquant de haut niveau. »

16h03 - Deschamps : « Du moment que les joueurs respectent »

La conférence de presse commence enfin après des débuts épiques et quelques problèmes de son. Le sélectionneur national s'est d'abord exprimé sur les règles de vie qu'il tient à voir respectées par ses joueurs. « Du moment que les joueurs respectent les règles fixées ça va. » Deschamps précise ensuite sa pensée. « Tout ce qui est perturbant pour la vie de groupe, le respect des horaires et l’utilisation des nouvelles technologies qui peuvent interférer avec la vie de groupe, quand nous sommes tous ensemble. » Avant d'ajouter. « C’est toujours mieux d’avoir une bonne attitude, d’être souriant et disponible. »

15h57 - La liste

Pour rappel, Didier Deschamps a donné, le 29 aout dernier, la sélection qui affrontera la Finlande (vendredi) puis la Biélorussie (lundi 10 aout) en matches de qualification pour la Coupe du monde 2014 au Brésil.

La liste des Bleus :

Hugo Lloris (Lyon), Steve Mandanda (Marseille), Mickael Landreau (Lille), Gaël Clichy (Manchester City), Patrice Evra (Manchester United), Mamadou Sakho (PSG), Mapou Yanga-Mbiwa (Montpellier), Laurent Koscielny (Arsenal), Adil Rami (Valence), Christophe Jallet (PSG), Anthony Réveillère (Lyon), Rio Mavuba (Lille), Yohan Cabaye (Newcastle), Abou Diaby (Arsenal), Blaise Matuidi (PSG) , Etienne Capoue (Toulouse) , Maxime Gonalons (Lyon), Mathieu Valbuena (Marseille), Franck Ribéry(Bayern Munich), Jérémy Ménez (PSG), Karim Benzema (Real Madrid), Olivier Giroud (Arsenal), Bafétimbi Gomis (Lyon)

15h55 - La conf' en live

Bonjour et bienvenue sur rmcsport.fr pour suivre en direct la conférence de presse de Didier Deschamps avant le match de qualification pour la Coupe du monde 2014 ce vendredi contre la Finlande.

RMC Sport