RMC Sport

Ribeirão Preto prêt pour accueillir les Bleus

Ribeirão Preto

Ribeirão Preto - -

Reportage RMC Sport. L’équipe de France s’envole ce lundi pour le Brésil, direction son camp de base pour le Mondial, à Ribeirão Preto. Une ville de quelque 600 000 habitants, où tout est en ordre pour recevoir les Bleus.

Drôle d’ambiance à Ribeirão Preto. Pas de décoration particulière, ni d’effervescence… « C’est dimanche », nous indiquent les habitants de cette ville moyenne du Brésil pour justifier la quiétude qui y règne à quelques jours du début de la Coupe du monde. C’est ici que la délégation tricolore posera ses valises lundi soir pour au moins trois semaines. « Je connais les joueurs brésiliens, mais ne me demandez pas la sélection française... » A l’image de Roberto, tout sourire, ils sont peu nombreux à connaitre Karim Benzema et ses coéquipiers.

Pour ces habitants, difficile de s’enflammer. Même si Carolina se dit fière que sa ville ait été choisie comme hôte des Bleus : « C’est magique de recevoir une telle équipe. Les Français sont les bienvenus. Je vais suivre cette formation de près. Je me suis déjà renseignée sur leur programme dans les prochains jours. J’espère les voir prochainement. » Mais quand il s’agit de dévoiler l’identité d’un des 23 joueurs qui défendront les couleurs françaises, c’est silence radio…

Pas de cérémonie d

A la réception de l’hôtel JP (prononcez Jotapé), tout est prêt depuis une semaine. La sécurité, pour l’instant réduite, interdit l’accès au bâtiment. Une fois les Français arrivés, on attend d’ailleurs des renforts de police. Dans le hall de l’établissement, derrière ce service d’ordre restreint, on aperçoit les coupures de presse installées par l’intendance des Bleus pour rappeler les exploits passés de Didier Deschamps et ses hommes. C’est dans cet établissement, situé à la sortie de la ville que les Français sont attendus à partir de 19h ce lundi (minuit en France).

A la demande du staff français, rien n’est d’ailleurs prévu pour cette arrivée. Bien loin des célébrations et du luxe sud-africain il y a quatre ans. « Ils ne nous ont rien demandé de particulier, simplement que les chambres soient identiques », indique dans un français parfait, Helen, la directrice adjointe de l’hôtel. Rien d’exceptionnel non plus au stade de Botafogo, où les employés s’affairent à régler les derniers détails. Un vestiaire spacieux, des bains à bulles, une salle de soins adaptée… Hugo Lloris et ses hommes fouleront mardi la pelouse d’entraînement pour la seule séance ouverte à la presse. Une belle occasion de se faire connaitre d’un public encore perfectible sur le sujet.

A lire aussi :

>> France-Jamaïque : un feu d'artifice avant de prendre l'avion

>> France-Jamaïque : les notes des Bleus

>> Benzema et Giroud, ça peut marcher !

Pierrick Taisne (avec MBo) à Ribeirão Preto