RMC Sport

Riolo: "Des Bleus bien pourris…"

Retour sur la défaite des Bleus en Suède !

Même menés 0-1, les Suédois restent bas, attentistes. C’est ce qu’on pouvait constater avec une pointe d’étonnement avant que Durmaz n’égalise à 1-1. Avant cela, on avait vu les Bleus avec une belle possession, mais quasiment aucune occasion.

Comme tout le monde, face à un bloc regroupé, la France a du mal à créer le danger. Cette équipe est meilleure en attaque rapide et en contre qu’en attaque placée. On ne le découvre pas ce soir. Et il faut un beau but, un geste individuel de classe de Giroud pour que les Bleus marquent.

Griezmann a du mal à se positionner dans l’axe fermé des Suédois, Payet n’a pas beaucoup de ballon, et c’est par le côté gauche de Mendy que le danger semble pouvoir venir.

La Suède oppose un style rudimentaire fait de longs ballons et de duels. Le match est fermé, c’est ce qu’on attendait.

On note aussi que sur l’égalisation, la France défend mal. Mendy est « aux fraises », on laisse centrer trop facilement et au final personne (ni Payet, ni Matuidi) ne couvre rien ni personne quand Durmaz frappe.

Dembelé ? Mbappé ? Pour déborder, percuter, provoquer ? Plus tard. A 1-1, la France garde un bon résultat. Deschamps est donc forcément heureux.

Ce qui peut rassurer, c’est qu’à part sur corner ou si la défense fait un cadeau, je ne vois pas comment la Suède peut mettre un autre but.

Les Bleus jouent mieux dans le début de la seconde période. C’est logiquement en venant sur les côtés que le bloc jaune peut être déstabilisé. Normalement ça doit venir, ça va venir.

Le souci, c’est que même dans les bonnes séquences françaises, Griezmann et Payet sont trop peu présents. Or ce sont les deux qui doivent créer du jeu.

La bonne reprise des Bleus ne dure pas. Le match s’équilibre. On se rend un bon coup franc de chaque côté et la tension monte. Le jeu des Français est de plus en plus brouillon. Si, si, c’est possible.

Pogba, Payet et Griezmann, les trois joueurs qui doivent éclairer le jeu ne font rien. En fait, c’est pas qu’ils sont mauvais, c’est juste qu’on a l’impression qu’ils ne jouent pas ensemble.

On attend les changements pour avoir de la fraicheur. A défaut de jeu, que Deschamps tente quelque chose !

Payet et Griezmann sortent. Mbappé et Lemar entrent. "L'ASM touch" est attendue pour sauver les Bleus !

Sissoko lui reste sur le terrain. Sans lui, Deschamps est perdu. Sans lui, Deschamps est comme un enfant dans le noir !

Avec l’entrée des deux Monégasques, les Bleus passent en 4-4-2. Comme à Monaco ! Sauf que là-bas, côté droit c’est Bernardo Silva et là, c’est Sissoko ! Le maintien de Sissoko dans ce match, c’est un foutage de gueule qu’on peut rapprocher du « et alors ? » de Fillon face à Pujadas parlant des costumes offert par son ami louche !

1-1, ça arrange tout le monde. La France reste en tête du groupe, la Suède se contente des barrages, c’est son standing.

Ah non ! On joue la dernière seconde. Pour que les Suédois marquent, il fallait un cadeau non ? Lloris l’a offert. Une sortie folle, un ballon vague et Toivonen qui du milieu frappe et marque dans le but vide ! C’est assez dingue !

Franchement, qu’après une telle prestation, les Bleus soient punis, est-ce anormal ? Deschamps ne mérite-t-il pas une bonne punition de temps en temps ? Il est comment le résultat monsieur le sélectionneur ? Votre cher résultat, il est où ? Je dis depuis un moment que Deschamps est un coach du passé. Attention à ce qu’il ne devienne pas le coach du passif ! 

Daniel Riolo