RMC Sport

Riolo : « Evra, tais-toi ! »

Daniel Riolo

Daniel Riolo - -

Avant de parler foot et de la J10 de Ligue 1, parlons d’abord de Patrice Evra. et de sa dernière sortie médiatique...

Le joueur leader du groupe France lors du Mondial 2010 était paraît-il en pleine rédemption. Je n’y ai jamais cru. Et c’est en plein Télé-Foot, comme en Afsud, que l’ex-capitaine des Bleus est venu de nouveau mettre le bordel en EDF. Son règlement de compte, ses attaques à l’égard du monde médiatique me semblent secondaires. Les intéressés se défendront.

J’ai toutefois du mal à comprendre cette remise en cause des média. Cette forme de parano. Domenech en souffrait aussi. Le problème est parfois relayé par le public qui en substance dit que les joueurs ont le droit de parler, d’attaquer, aussi, des gens qui les critiquent. Évidemment que ce droit existe, qui le conteste ? C’est justement par le biais d’un média qu’Evra et autres s’expriment !!

Evra a le droit de parler, tout comme les journalistes, les consultants. Evra doit être bon sur le terrain s’il veut être sélectionné (enfin pas toujours) et les « gens » des média doivent aussi être bons. Ces derniers sont face à un public qui écoutent, regardent ou pas. Il y a aussi un jugement, une critique. C’est l’audience. Le journaliste, le consultant n’est pas tout puissant. Il n’a pas tous les droits comme je l’entends ou le lis trop souvent.

Après, parler, ça ne veut pas dire éviter les bêtises ou pire les contre-vérités. Evra a menti. Sur Lizarazu, sur Luis Fernandez aussi. S’il dispose d’un ordinateur et de quelqu’un pour lui allumer, il trouvera vite le palmarès de ces deux hommes. Il constatera son erreur. Majeure !

Sur ce point, à savoir se cacher derrière un palmarès, il est absolument fou de constater que beaucoup avancent encore l’argument fallacieux selon lequel il faut avoir « fait » sur un terrain pour parler. La liste des entraîneurs qui sont à ranger parmi les meilleurs de l’histoire sans avoir joué est longue. De Sacchi à Mourinho en passant par van Gaal, Houllier, Clough, tout donne tort à cette idée absurde, à ce non-sens. Le journaliste s’exprime, avance une opinion s’il est éditorialiste. Comme dans tous domaines, art, politique, économie. Le public décide si oui ou non, cette opinion est valable, digne d’intérêt. Evra et tous ceux qui le suivent ont donc tout faux sur ce point.

Mais ce qui m’intéresse à présent, c’est de savoir si Deschamps était au courant. Et comme je sais que tout le monde savait, pourquoi n’a-t-il pas empêché une telle intervention ? Et puisqu’en faisant ça, Evra crache sur la Charte de bonne conduite de la FFF et de Deschamps, peut-il revenir en EDF ? Le sélectionneur et le président de la FFF peuvent-ils laisser passer ça ? Evra a effectivement fait tout ce qu’il ne fallait plus faire. Et ce n’est pas le journaliste qui dit ça, c’est la charte de la FFF !!

Autre question : Qu’en pensent les joueurs ? Les autres. A quelques jours d’un barrage décisif, comment vont-ils apprécier une affaire aussi grave. Une ITW qui va mettre en péril la bonne ambiance actuelle. Au moment où les Bleus ont besoin de soutien, la sortie d’Evra va éloigner, à nouveau, l’EDF de son public.

Non Knysna n’est pas fini. Et oui, il fallait tout changer, tout raser après ce Mondial 2010. Le barrage de novembre, à cause d’Evra, s’annonce maintenant encore plus périlleux.

A lire aussi : 
>> Coach Courbis répond à Patrice Evra >> Evra : "des parasites et des clochards"
>> Fernandez : "Moi je n'étais pas capitaine à Knysna..."

Daniel Riolo