RMC Sport

Soirée spéciale France-Brésil 1986: revivez ce match épique

France-Brésil

France-Brésil - AFP

Vous vous souvenez du 21 juillet 1986 ? RMC vous replonge dans le mythique quart de finale de la Coupe du monde entre la France et le Brésil. Retrouvez Jean-Michel Larqué et Loïc Briley aux commentaires, accompagnés par Gilbert Brisbois et Manuel Amoros. Grande soirée !

[23h13]

Cette soirée spéciale continue ! Place au débrief de cette qualification de l'équipe de France pour le dernier carré du Mondial 1986. Régalez-vous !

Le direct RMC

Le direct BFM Sport

[23h10]

C'est fait, la France est qualifiée !

La France se qualifie pour les demi-finales du Mondial grâce à ce tir au but réussi par Luis Fernandez ! Elle affrontera l'Allemagne ou le Mexique

Amoros : "On court tous après Luis, mais il court tellement vite ! Beaucoup d'émotions à ce moment-là."

[23h10]

Le poteau pour Julio Cesar ! Luis Fernandez aura la qualif' au bout du pied !

[23h08]

Oh le raté de Platini !

Platini, qui tire d'ordinaire toujours en cinquième position, se manque totalement et envoie le ballon au dessus de la barre. On en est à 3-3 dans cette séance puisque Branco a réussi son tir avant Platini. Quelle pression.

[23h06]

La réussite de Bellone

Zico ne tremble pas et marque à son tour. Et dans la foulée, Bellone a une chance énorme sur son tir au but : poteau sortant, puis dos du gardien qui fait rentrer la balle. 3-2 pour les Bleus.

[23h04]

Amoros donne l'avantage aux Bleus dans cette séance. 2-1 !

"Pas trop de stress sur ce tir. Ça va tellement vite ..."

[23h03]

Stopyra prend 10 mètres d'élan et envoie un missile dans la lucarne de Carlos. Alemao égalise dans la foulée. 1-1 dans cette séance !

[23h02]

Bats stoppe le tir de Socrates !

Premier tir pour le Brésil et c'est raté ! Bats sort la tentative de Socrates !

[23h01]

Amoros : "Henri Michel nous demande qui veut tirer. On est trois à vouloir tirer. Les autres se planquent un peu. Luis insiste pour le tirer en dernier."

[22h57]

Place aux tirs aux buts !

Français et Brésiliens n'ont donc pas réussi à se départager. Ce match va se régler aux tirs aux buts. Une séance qui s'annonce particulièrement tendue, personne n'a oublié le traumatisme de Séville 1982.

[22h52]

Oh quelle occasion !

Parfaitement lancé en profondeur, Bellone se présente seul face au portier brésilien Carlos, qui l'accroche, mais l'arbitre ne siffle rien. Incroyable mais vrai, aucun carton jaune n'a été distribué dans ce match.

[22h47]

Amoros a encore des jambes. La preuve, il se permet de dribbler Sócrates dans la surface française. Tranquille. "Il fallait bien que je fasse un geste technique convenable !"

[22h44]

Les tirs aux buts se rapprochent

C'est parti pour le début de la seconde mi-temps de la prolongation. Et toujours 1-1 entre la France et le Brésil. Comme l'impression qu'on va avoir droit aux tirs aux buts, non ?

[22h36]

Bellone en sauveur ?

99e, 1-1 entre la France et le Brésil. Dominique Rocheteau, passeur décisif sur le but de Michel Platini, est remplacé par Bruno Bellone, buteur en finale de l'Euro deux ans plus tôt. Bis repetita ?

[22h30]

La question du soir

Pourquoi Tigana était surnommé "Le Facteur" ? Réponse d'Amoros : "Parce que son premier métier, c'était facteur à Toulon ! Il a commencé le foot un peu tard."

[22h25]

Direction les prolongations !

Quel suspense à Guadalajara, on aura bien droit à des prolongations ! 1-1 entre la France et le Brésil.

[22h24]

Amoros : "On défend comme on peut !"

Les Bleus sont en énorme souffrance. Très grosse pression du Brésil sur les buts de Bats. Amoros : "On tient, on ne rompt pas. Physiquement, nous sommes tous très fatigués. Il n’y a plus de marquage, on défend comme on peut !" 1-1, on se dirige tranquillement vers les prolongations.

[22h18]

Sortie de Rocheteau

84e, 1-1 entre la France et le Brésil. Nouvelle munition côté français. Henri Michel lance Jean-Marc Ferreri à la place d'Alain Giresse. Pour rappel, chaque équipe ne peut procéder qu'à deux changements.

[22h15]

Amoros allume du gauche

La France se rebelle. Amoros décroche un missile du gauche à l'entrée de la surface, ça file juste à côté du montant gauche de Carlos : "J’avais l’habitude de marquer des buts de loin à Monaco. J’ai quand même mis une quarantaine de buts dans ma carrière, c’est pas mal pour un défenseur !"

[22h10]

Bats écœure le Brésil !

Les supporters brésiliens exultent déjà, mais Bats repousse le penalty de Zico ! Quel patron ! Toujours 1-1 entre Français et Brésiliens. Ambiance irrespirable à Guadalajara.

[22h08]

Penalty pour le Brésil !

Tout juste entré en jeu, Zico délivre sur son premier ballon une merveille de passe en profondeur pour Branco, fauché dans la surface de réparation par Bats. Penalty indiscutable. La France peut trembler.

[22h07]

71e, c'est le moment choisi par le sélectionneur Tele Santana pour lancer Zico à la place de Müller. Sacrée profondeur de banc côté brésilien.

[22h05]

Oh la barre de Careca !

Cette fois-ci, Bats est sauvé par sa barre transversale sur une tête puissante de Careca. La France est en train de se faire sacrément secouer par le Brésil. Amoros : "Les Brésiliens nous mettent en difficulté quand on perd le ballon. Ils vont très vite."

[22h00]

La France peut remercier Bats

Bats ne serait-il pas en train de sortir son meilleur match sous le maillot bleu ? Encore une parade du portier du PSG. Le Brésil pousse, mais ne parvient toujours pas à reprendre l'avantage.

[21h58]

Platini très remonté

Belle soufflante de Platini. Larqué : "Il demande à ses coéquipiers de se reprendre et de se calmer un peu !"

[21h54]

Les Bleus bousculés

60e à Guadalajara, toujours 1-1 entre la France et le Brésil. Et Sócrates continue de se balader, alors que les Bleus galèrent toujours autant à se montrer dangereux. Amoros : "On essaie de construire et de ne pas perdre le ballon. Mais on ne parvient pas à se créer beaucoup d'occasions."

[21h48]

Les Brésiliens rois des tacles

Qui a dit que la Seleção n'est que finesse et technique ? On est très loin du foot samba dans ce match. Beaucoup, beaucoup de fautes côté brésilien. Amoros : "C’était un match engagé, des deux côtés. Nous, on savait qu’on ne devait pas jouer trop bas pour récupérer des ballons au milieu de terrain."

[21h44]

Sócrates est en feu

Coup-franc direct de Sócrates. Il faut encore une belle parade Bats pour empêcher le Brésil de virer en tête. Amoros, qui a provoqué le coup-franc : "Il y a un duel et je prends le ballon de la tête ! Bon, je prend le joueur aussi, mais j’étais dans mon élan."

[21h42]

Oh quel missile de Sócrates !

Ce joueur sait tout faire. Mais Bats renvoie le ballon des deux poings, sans prendre de risque. Solide le portier parisien.

[21h39]

Allez, c'est reparti à Guadalajara !

Avec, tout de suite, un énorme tacle par derrière de Josimar sur Battiston. Mais l'arbitre ne dit rien. Quel scandale. Amoros : "Ça aujourd'hui, c'est carton rouge !"

[21h31]

Platini, buteur (trop ?) discret

Cette pause est l'occasion de faire un petit point sur la performance de Platini, buteur le jour de son anniversaire.

L'avis de Jean-Michel Larqué : "Il est trop loin de ses attaquants, trop loin du secteur offensif. Mais il est là au bon moment pour marquer."

L'avis de Manuel Amoros : "Il a besoin d’espaces. En décrochant, il touche davantage le ballon et peut organiser le jeu avec Giresse."

[21h30]

C'est la pause !

Suspense total à Guadalajara. Platini a répondu à l'ouverture du score de Careca (1-1 entre la France et le Brésil). Une place pour le dernier carré est en jeu. Quelle pression dans ce match.

[21h28]

Amoros : "On doit être concentrés !"

Pas question pour autant de s'enflammer côté français. On ne va pas se mentir, les Bleus sont même un peu cramés. Amoros : "On s’est dit qu’il fallait tenir le score au moins jusqu’à la mi-temps pour pouvoir récupérer. On devait rester concentrés."

[21h25]

Buuuuuut de Platini !

Elle est là l'égalisation française ! Sur un centre de Rocheteau, Stopyra plonge dans le torse du gardien brésilien. Platini en profite au deuxième poteau pour égaliser face au but vide. C'est le premier but encaissé par le Brésil depuis le début de la compétition. On dit merci qui ? Merci Michel. 1-1 entre la France et le Brésil à la 40e.

[21h24]

Amoros prend encore son couloir et obtient un corner. Quelle activité : "Il n’y a que Branco sur mon côté. Donc j’en profite."

[21h20]

Quel régal ce Sócrates

Sócrates, ça envoie quand même niveau qualité technique. Peut-être le joueur le plus classe de son époque. Un meneur de jeu de génie, qui éclipse totalement Platini pour l'instant.

[21h17]

Le poteau de Müller !

Les Brésiliens se baladent en contre-attaque dans cette première mi-temps et on frôle le 2-0, mais le poteau sauve les Bleus sur une frappe de Müller (qui est bien Brésilien, si, si !).

Amoros : "On s'expose parce qu'on prend des risques, nous n'avons pas le choix !"

[21h15]

Toujours 1-0 pour le Brésil

Bats est tellement serein qu'il se permet même de ne placer aucun joueur au deuxième poteau sur les corners brésiliens. Bon, en attendant, les Bleus sont toujours menés 1-0. Et il serait peut-être temps d'accélérer.

[21h10]

La France manque de tranchant

Les Bleus, qu ont battu tranquillement le tenant du titre, l'Italie, en huitièmes, ont du mal à déstabiliser à la défense brésilienne. Et on voit bien trop peu Platini. A la 26e, toujours 1-0 pour le Brésil, qui joue presque à domicile au stade Jalisco. On ne voit que des supporters vêtus de jaune et vert.

[21h07]

La France change ses plans

Changement tactique côté français. Amoros : "Après le but, Henri Michel a demandé à Luis de passer au milieu. Et à Tusseau de passer latéral gauche." En espérant que ça permette aux Français de reprendre la possession. Egaliser avant la pause serait idéal, non ?

[21h01]

But de Careca !

Oh la douche froide pour les Bleus. Bien servi à l'entrée de la surface, Careca trouve la faille face à Bats, décisif juste avant devant Socrates. 17e, le Brésil mène 1-0. Et c'est la folie en tribunes !

Amoros : "Le Brésil va très vite vers l'avant. Je me suis jeté sur cette action. Mais ça n'a pas changé notre état d'esprit. On a continué à jouer vers l'avant"

[20h54]

Amoros dégaine encore

Oh Platini vient de se faire découper. Bon coup-franc à venir pour les Bleus. Ça ne donne rien. Et Amoros tente encore sa chance de loin. Sans succès : "Le Brésil jouait avec une défense assez regroupée. On devait tirer de loin pour les déstabiliser"

[20h51]

Toujours 0-0. Et petite frayeur côté bleu, Fernandez s'est visiblement fait mal. Sous une chaleur de plomb.

[20h48]

Oh la frappe d'Amoros !

Quelle mine du défenseur français : "Je m’en souviens. Platini veut faire un crochet, il est contré. Je tente ma chance. Malheureusement, elle passe juste à côté."

[20h45]

C'est parti !

Les Bleus ont déjà le pied sur le ballon. Tremble, le Brésil.

[20h44]

Place aux hymnes !

La chair de poule avec les hymnes. Mesdames, messieurs, coup d'envoi imminent.

[20h40]

Coup d'œil aux compos

On a du beau monde de chaque côté. Et notamment le carré magique Tigana, Fernandez, Giresse, Platini chez les Bleus. Ça devrait envoyer du beau jeu.

Le onze du Brésil : Carlos - Edinho, Josimar, Julio Cesar, Branco - Junior, Alemao, Elzo, Socrates - Müller, Careca

Le onze de la France : Bats - Amoros, Battiston, Bossis, Tusseau - Tigana, Fernandez, Giresse - Platini - Rocheteau, Stopyra

[20h20]

Coup d'envoi à 20h45

La France de Platini face à la Seleçao de Zico. Un quart de finale dans le mythique stade Jalisco de Guadalajara. Temps magnifique au Mexique. Pas moins de 65.000 supporters en tribunes. Bref, tout est réuni pour avoir un grand match. Installez-vous, le coup d'envoi est programmé à 20h45.

[20h15]

Bienvenue pour une soirée spéciale !

Ce jeudi, RMC vous propose une soirée exceptionnelle pour revivre l’un des plus grands matchs de l’histoire du foot français : le quart de finale de la Coupe du monde 1986 opposant la France au Brésil. A une semaine du début du prochain Mondial en Russie, RMC est déjà prête pour la compétition !