RMC Sport

Stoichkov : « La France a été aidée par les arbitres »

Hristo Stoichkov

Hristo Stoichkov - -

EXCLU. Ballon d’Or 94, Hristo Stoichkov était l’invité exceptionnel de Luis Attaque ce jeudi. L’ancienne star bulgare et du Barça a tenu à démentir ses supposés propos parus dans Marca selon lesquels Platini aurait favorisé les Bleus.

Hristo, Messi peut-il gagner le Ballon d'Or cette année ?

Déjà, sur le format de la compétition, je me bats pour changer les choses. En arrivant à la tête de l'UEFA, Michel Platini a promis du changement mais rien ne se passe. Le championnat se joue d'août à mai. Donc quand ça se termine, il faudrait qu'un prix soit décerné en juin. Et pas en commençant en août, en terminant en juin et en commençant un autre championnat en août en donnant un titre en janvier. Ca donne des choses qui ne sont pas réelles. Car dans un championnat Messi a mis beaucoup de buts, Ribéry aussi ou Ronaldo. Mais avec ce calendrier, les gens se trompent et ne récompensent pas une saison. 

Le Ballon d'Or se jouera donc entre Ronaldo et Ribéry ?

Quand j'étais sélectionneur et que je pouvais voter, je savais exactement qui allait le gagner. Sur cette année, mon avis est le suivant : Messi a raté beaucoup de match à cause de plusieurs blessures. Je crois personnellement que Ribéry va le gagner. Pour plusieurs raisons : déjà l'année dernière, il a fait une grande saison avec le Bayern et réalisé des choses spectaculaires. Il a bien négocié la phase de qualification pour la Coupe du monde en qualifiant la France pour le Brésil.

Malgré ses 4 buts en 2 matches avec le Portugal, Cristiano ne sera donc pas Ballon d'Or ?

C'est quelque chose de très personnel de dire qu’untel le mérite, untel ne le mérite pas. Ce qui est sûr, c'est que les trois -Ribéry, Messi et Ronaldo- ont marqué la différence cette saison. A partir de là, ils méritent tous le Ballon d'Or. Après, je le répète, si le prix était donné à la fin des championnats en juin, il n'y aurait aucun débat et aucune polémique : ce serait pour Ribéry car il a gagné 3 titres. Le problème, c'est qu'aujourd'hui, on vote pour le meilleur joueur du monde et ça ça ne me plait pas. Mais je suis sûr que beaucoup de gens vont voter pour Ribéry. 

Avez-vous des problèmes avec Michel Platini ?

Non, pas du tout. J'ai beaucoup d'amis en France comme Platini, Papin, Cantona, Deschamps ou Blanc. De grands personnages et de grands joueurs. Aujourd'hui, regardez le nombre de choses méchantes écrites sur la France. La France ne mérite pas de recevoir autant de suspicions. Ce n'est pas normal de lire que "La France va à la Coupe du monde car Michel Platini l'a voulu". Didier Deschamps, les joueurs ou les Français en général ne méritent pas ce traitement. Ils se sont battus pour obtenir leur qualification et ça n'a rien à voir avec Michel Platini. 

En Espagne, on évoque pourtant ce jeudi vos propos selon lesquels vous auriez accusé Platini d'avoir favorisé la qualification de la France...

Ce qui est sûr, c'est que sur le match contre l'Ukraine, l'arbitre a aidé la France. C'est clair. Quand tu vois qu'on annule un but valable à la France et qu'ensuite, le suivant qui est hors-jeu est validé... Tu sais que le panorama du match a changé car à 2-0, c'est très différent. C'est pour ça que les gens sont suspicieux et je ne suis pas d'accord avec ça. Mais soyons clair sur ce que j'ai dit hier en Espagne : la France a été aidée par les arbitres, ça, c'est clair. Mais je n'ai jamais dit que Michel Platini a influencé l'arbitre pour que la France gagne. Ce sont des interprétations. Mais que les gens fassent ce raccourci et puissent l'imaginer, ça ne m'étonne pas.

A lire aussi :

La L1 félicite les Bleus

Equipe de France : les coulisses de l’exploit

Sakho, destiné à devenir grand

Luis Attaque