RMC Sport

Tapie : « Ils étaient suffisants et prétentieux… »

-

- - -

Pas tendre avec les Bleus après le match aller, Bernard Tapie a savouré la magnifique qualification face à l’Ukraine (3-0). L’ancien président de l’OM estime notamment que les joueurs ont su changer au bon moment leur attitude.

Bernard Tapie, Didier Deschamps parle d'une victoire de la tête et de l'envie. Partagez-vous son analyse ?

D’abord, on est tous tellement heureux, ça montre encore que le football reste un moyen de rendre le gens fous de bonheur. L’envie, tout le monde l’avait, et même au match aller. Simplement, ils ont sans doute pensé, parce qu’on leur avait tellement dit qu’ils étaient supérieurs à l’Ukraine, qu’il n’était pas utile d’aller chercher dans leurs dernières énergies le moyen de les battre. On s’aperçoit que dans les sports co', il y a l’accumulation d’un collectif, mais il faut surtout une farouche volonté de se surpasser. Les équipes sont toutes bien entraînées et les talents ne suffisent plus pour faire la différence. 

Vous avez déclaré il y a quelques jours que les Bleus étaient des imbéciles. Le pensez-vous toujours ?

Je n’ai pas dit que c’était des imbéciles, j’ai dit qu’il y avait là-dedans quelques imbéciles, et les trois-quatre en question sont toujours là, je continue de le penser (rires).

Pensez-vous qu'il leur manquait un patron pour les mettre sur la bonne voie ?

Il fallait surtout qu’ils prennent conscience qu’ils étaient suffisants, prétentieux et qu’ils remettent le bleu de chauffe. Ensuite, il faut rester lucide, les faits de jeu prennent souvent le pas sur la réalité du moment. Regardez à la mi-temps, on échappe à un but sauvé sur la ligne, s’il est marqué, toute l’histoire s’écrit autrement, et là-bas ça a été le contraire. On peut demander beaucoup de choses au football, mais il ne faut pas oublier que ce n'est pas une science exacte ! 

A lire aussi : 

- Le Brésil au bout de l'exploit

- Et un, et deux, et onze héros !

- Deschamps : "C'est beau !"

La rédaction