RMC Sport

Tous derrière les Bleus !

Didier Deschamps et ses hommes

Didier Deschamps et ses hommes - -

Les Bleus se retrouvent ce lundi à Clairefontaine pour préparer leurs barrages pour la Coupe du monde contre l’Ukraine. Les hommes de Didier Deschamps pourront compter sur le soutien de nombreux supporters de choix.

Ils ne sont pas encore au Brésil. Toujours est-il que les coéquipiers d’Hugo Lloris pourront compter sur le soutien de nombreux sportifs. « Je fais partie de ceux qui pensent que la France sera au Brésil. Il faut être derrière cette équipe. Il faut oublier les querelles et se tourner vers l’avenir. Il y a de la qualité dans cette équipe. Je suis persuadé qu’ils vont y arriver », assure ainsi Hervé Renard, l’entraîneur de Sochaux. C’est ce lundi, à partir de 11h30, que les hommes de Didier Deschamps se retrouvent à Clairefontaine. Objectif : éliminer l’Ukraine et s’envoler pour le Brésil.

« On suit ça. C’est l’équipe de France, on a envie de les voir à Rio, de les supporter, explique le rugbyman Yoann Huget. Ils nous ont montré de belles choses durant les matches précédents. On a envie de les voir évoluer eux-aussi au plus haut niveau avec les joueurs que comporte cette équipe. Si on peut se déplacer au Brésil pour les supporter, ce sera pas mal. » Décollage jeudi pour les Bleus. Première manche vendredi à Kiev, avant de recevoir les Ukrainiens mardi prochain au Stade de France.

Asloum : « Cette équipe s'est remise en cause »

Et peu importe s’ils ont commis des dérapages par le passé. Nombreux sont ceux à penser qu’il faut mettre ça de côté et avancer. « Je suis à fond derrière eux. C’est la France. J’ai envie de les voir à la Coupe du monde. Je fais partie des gens qui les défendent un peu », avance la judokate Lucie Décosse. « J’ai toujours été derrière cette équipe, continue l’ancien boxeur Brahim Asloum. Elle nous a certes déçus, mais elle s’est remise en cause. Les joueurs sont beaucoup plus impliqués. Je pense que ce que fait Deschamps porte ses fruits au fur et à mesure de chaque sortie. »

Ancien international, Grégory Coupet croit lui aussi aux chances des Bleus. « Didier Deschamps est dans cette volonté de créer un état d’esprit dans ce groupe. Il y a certainement aussi une volonté de créer l’union sacrée, le fait que le groupe se referme complètement sur lui-même, qu’il fasse abstraction du monde extérieur et qu’on ne pense qu’à l’objectif sportif. » L’union sacrée… Et si le chemin vers le Brésil passait par cette volonté commune ?

A lire aussi :

>>> L'actualité du football

>>> L'actualité des Bleus

>>> L'actualité de la Coupe du monde

La rédaction