RMC Sport

Un barrage qui enflamme les anciens Bleus

-

- - -

A quelques heures du barrage retour entre la France et l’Ukraine (21h), Bernard Diomède, Greg Coupet, Ali Benarbia, Jérôme Rothen, Vincent Candela, Frank Leboeuf et Jean-Alain Boumsong débattent de ce match autour de Luis Fernandez dans Luis Attaque.

L'attitude à adopter

« Plus que de l’envie et de la motivation, j’attends que les Bleus adoptent la bonne attitude, celle qui leur permettra de gagner des duels du début à la fin du match. » Ali Benarbia

« C’est l’intensité que donneront les Bleus d’entrée de jeu qui va mettre l’ambiance. S’ils ont vraiment envie de « crever » sur le terrain, le public les supportera à fond. » Greg Coupet

« Tu ne réussis pas en équipe nationale si tu n’es pas un groupe. C’est ce qui a fait notre force en 1998 et 2000 et ce qui a fait la force des Bleus dans les années 80. » Frank Leboeuf

« Si chacun joue pour l’équipe et rien que pour l’équipe, et qu’aucun ne veuille être le héros, bien sûr qu’ils peuvent gagner. Le moment est tellement important qu’il faut une prise de conscience. Je suis sûr qu’ils vont gagner, même si ce n’est pas synonyme de qualification. » Jean-Alain Boumsong

« C’est difficile d’être confiant. On espère mais leur parcours ne montre pas qu’ils ont eux-mêmes beaucoup confiance. Mais en football tout peut arriver et tout doit arriver aujourd’hui. Mais être confiant, non. » Bernard Lama

Le poids des latéraux

« J’attends le surnombre de la part d’Evra et Debuchy, surtout de la part de ce dernier qui a une bonne qualité de centre. » Jérôme Rothen

« Les latéraux, si vous m’entendez, prenez votre couloir, avancez ! » Luis Fernandez

La bonne tactique

« Tu dois déstabiliser cette équipe au sol, pas en l’air. » Bernard Diomède

« A l’aller, les Ukrainiens étaient bien organisés. Ce soir, ils peuvent nous faire mal en contres si on n’est pas organisé. » Jean-Alain Boumsong

Mettre de la folie

« On repart de zéro. Il y a un match de folie à faire. Un groupe doit se créer à travers l’exploit qu’ils peuvent réaliser ce soir. S’ils ne se transcendent pas, ils n’ont rien à faire au Brésil. A eux d’écrire l’histoire. » Jérôme Rothen

« Ils ont besoin de soutien, comme en 1998, pour aller chercher le supplément d’âme dont ils ont besoin. » Jean-Alain Boumsong

« Il ne faut pas avoir la rage et se prendre un rouge au bout de dix minutes. » Vincent Candela

« Moi j’y crois car ils n’ont rien à perdre, ils sont dos au mur. Ils n’ont pas fait un match de leur niveau à l’aller, ils étaient trop confiants. Devant il y une Coupe du monde au Brésil. Ils ont les moyens de renverser la situation. » Alain Boghossian

« Bien sûr que j’y crois. J’ai envie que l’équipe de France gagne pour fermer la bouche de certaines personnes. Je vois un petit 3-0 ! » Basile Boli

La bonne étoile de Deschamps

« Deschamps a toujours eu une bonne étoile au-dessus de sa tête. En tant que joueur puis entraîneur. J'espère que ce seera encore le cas ce soir en tant que sélectionneur. Il sent les choses. Son coaching sera super important. A lui maintenant de faire les bons choix... »Jérôme Rothen

La crainte de la pelouse

« J'ai peur de l'état de la pelouse, cette put... de pelouse ! Il y a quinze jours, l'équipe de France de rugby a joué dessus. L'état de la pelouse aujourd'hui, c'est bon pour une équipe qui défend ! »

« Le terrain en mauvais état est un handicap supplémentaire car ce n’est pas dans le jeu aérien qu’on est les meilleurs. » Bernard Lama

Benzema, l'arme fatale

« Je pense que le coup de poker de Didier (Deschamps) avec Benzema va marcher. Ce soir, Karim va marquer ! » Eric Di Meco

« Je valide à 100% la présence de Benzema. C’est un super attaquant. Dans un évènement comme celui d’aujourd’hui, il est capable de se montrer. C’est le début de son grand parcours en équipe de France. » Jean-Alain Boumsong

« J’aurais préféré Giroud pour le jeu aérien, surtout avec Ribéry et Valbuena qui vont mettre des centres. Même si Benzema est un grand attaquant. » Vincent Candela

« Il a des qualités extraordinaires, il a remonté la pente au Real. Mais Benzema marque quand Giroud marque. Mais par contre, qu’il reste en pointe sinon on n’a plus personne. » Frank Leboeuf

« J’espère que le fait de l’avoir mis remplaçant ça va lui redonner la rage pour se défoncer et montrer qui il est. A Madrid, Mourinho l’a fait en le mettant sur le banc pour qu’il se défonce comme Higuain. Mourinho lui a fait passer un message. » Alain Boghossian

« Celui qui était prêt à mourir sur le terrain (Olivier Giroud, ndlr), il est sur le banc. Je ne les imagine pas deux secondes passer à côté ce match. » Grégory Coupet

La préparation du match

« Il faut se concentrer mais ne surtout pas jouer le match avant. C’est tellement important que chaque joueur est conscient de l’importance du match. » Jean-Alain Boumsong

L'ambiance au Stade de France

« Quand ton peuple te siffle, c’est difficile. Avoir le public avec toi, c’est beaucoup plus facile. » Vincent Candela

La rédaction