RMC Sport

Uruguay-France : les Bleus étaient déjà en vacances

Yoann Gourcuff

Yoann Gourcuff - -

Battue en Uruguay (1-0) au terme d’un match d’une faible intensité, l’équipe de France a mal débuté sa courte tournée en Amérique du Sud. Prochain rendez-vous ce dimanche, à Porto Alegre, face au Brésil.

Plus de 11 000 kilomètres de voyage, un stade du Centenaire à moitié vide, un retour à des températures hivernales, le tout au terme d’une saison harassante. Tout, vraiment tout, était fait pour que les joueurs de l’équipe de France prennent ce match amical face à l’Uruguay, première des deux étapes de la tournée sud-américaine, à la légère. Cela n’a pas été le cas, mais les Tricolores, battus assez logiquement (1-0), ont été loin de l’embellie entrevue en début de saison, à savoir l’enchaînement du match nul en Espagne (1-1) et la victoire en Italie (2-1).

Le onze de départ aligné par Didier Deschamps rappelait d’ailleurs à peine l’équipe-type que le sélectionneur tricolore a dégagé depuis sa nomination. Pour sa première convocation en Bleu, Eliaquim Mangala était titularisé d’entrée, tout comme Steve Mandanda, Benoît Trémoulinas, Etienne Capoue, Dimitri Payet ou Yoann Gourcuff. Pas forcément l’artillerie lourde, donc. La revue d’effectif, complétée en deuxième période, s’est soldée par une prestation sans relief, mais aussi par la première défaite face à l’Uruguay depuis… 1966 et la Coupe du monde anglaise (1-2) !

Payet marque des points, Gourcuff déçoit

La première période, grâce notamment à un Mathieu Valbuena très en jambes et un Dimitri Payet dans la lignée de sa fin de saison à Lille, est pourtant à l’avantage des Bleus. Sans plusieurs parades de Fernando Muslera sur des tentatives du duo de milieux offensifs de poche (12e, 31e, 38e), les Français auraient même pu ouvrir le score. Mais c’est finalement la Céleste, grâce à Luis Suarez, qui prend les devants.

Entré en jeu à la pause, l’attaquant de Liverpool prend le meilleur sur Mangala, jusqu’alors solide, et trompe Mandanda de près (1-0, 50e) pour le premier but dans une confrontation entre les deux pays depuis celui de José Touré en 1985. La seule réalisation d’un match où Didier Deschamps aura pu, au moins, se faire une idée sur le niveau de certains joueurs.

Et à ce petit jeu, Dimitri Payet et Eliaquim Mangala ont marqué des points. Clément Grenier, Alexandre Lacazette et Josuha Guilavogui, entrés en deuxième mi-temps pour leur baptême en sélection, seront à revoir. Associés côté gauche, Yoann Gourcuff et Benoît Trémoulinas ont quant à eux déçus. En vue durant la fin de saison, le Lyonnais a multiplié les mauvais choix, tandis que le Bordelais n’a pas été très tranchant. Esseulé en pointe, Olivier Giroud n’a quasiment eu aucun bon ballon à négocier. Pour éviter que cette tournée ne tourne au fiasco, tout ce petit monde aura l’occasion de se rattraper ce dimanche à Porto Alegre, face au Brésil.

A lire aussi :

- Larqué : « Ça manque de tout »

- Uruguay-France en mode expérimental

- Courbis : « Mangala aura son mot à dire »

Alexandre Alain