RMC Sport

VIDEO. Equipe de France: Larqué promet aux Bleus "une bataille" contre l’Uruguay

L’équipe de France affrontera l’Uruguay vendredi prochain (16h) lors de son quart de finale du Mondial 2018 en Russie. Membres de la Dream Team RMC Sport, Jean-Michel Larqué et Laure Lepailleur s’attendent à un gros combat face aux coéquipiers d’Edinson Cavani et Luis Suarez.

L’adversaire des Bleus en quart de finale de la Coupe du monde 2018 est connu. Victorieuse du Portugal (2-1) ce samedi, la sélection uruguayenne se retrouvera donc sur la route de l’équipe de France. Portée par un très bon collectif, la Céleste constituera une véritable menace pour le groupe de Didier Deschamps, notamment sur le plan physique et mental. 

Lepailleur: "Les Bleus devront mettre de l’impact "

Pour résumer, la formation sud-américaine s’appuie sur des guerriers prêts à tout donner sur le terrain. Un duel qui inquiète déjà plusieurs membres de la Dream Team RMC Sport. "L’un des points clé de la rencontre face à l’Uruguay sera l’engagement, a expliqué Laure Lepailleur sur le plateau de BFM TV. A l’inverse des Portugais en début de match, il faudra que les Français mettent de l’impact et répondent présent dans les duels."

L’avertissement argentin

Menés (2-1) et au bord du gouffre contre l’Argentine, les Bleus sont prévenus: il ne faudra rien lâcher contre les Cavani, Suarez et autres Godin et Gimenez. "Le match contre l’Argentine a failli basculer à cause de ça, a relancé Jean-Michel Larqué. Quand ils menaient deux buts à un, les Argentins ont commencé à mettre quelques châtaignes et quelques marrons."

Larqué: "Hernandez a montré l’exemple"

Pendant les moments difficiles du match face à l’Argentine, un joueur tricolore est sorti du lot pour sonner la révolte selon la Dream Team RMC Sport. "Et heureusement qu’il y a Lucas Hernandez pour montrer l’exemple et ne pas reculer, a poursuivi Captain Larqué. Cela a été important pour l’équipe de France de repartir au combat car elle n’aime pas batailler. Mais contre l’Uruguay il faudra se préparer pour la bataille."

JGL avec BFM TV