RMC Sport

Espagne : Luis Enrique peste contre les "ballons dégonflés" en Géorgie

Vainqueur miraculeux de la Géorgie dimanche (2-1), l’Espagne de Luis Enrique n’a pas eu la tâche facile à Tbilissi. Selon le sélectionneur espagnol, plusieurs "ballons dégonflés" ont même été utilisés pendant le match.

Luis Enrique et la Roja se souviendront longtemps de leur voyage à Tbilissi face à Willy Sagnol et la Géorgie. "Au bord de l’infarctus" avant le but vainqueur de Dani Olmo (2-1), l’ancien milieu de terrain barcelonais s’en est aussi pris aux ballons du match en conférence de presse. Sorti de sa zone technique à la 23e minute pour récupérer un ballon hors du terrain, le technicien s’est aperçu qu’il était… dégonflé.

"Le ballon était bizarre... Il y avait six ballons autour du terrain pour ce match, nous avons vu plusieurs ballons dégonflés, à chaque fois que le ballon sortait en touche, on perdait beaucoup de temps", a dénoncé Luis Enrique en conférence de presse, cité par AS. L’ex-entraîneur du Barça s’en est également plaint au quatrième arbitre.

"Pas une excuse"

"Mais ce n’est pas une excuse", a aussitôt ajouté le sélectionneur ibérique, mécontent de la performance de ses joueurs. S’il n’a pas directement accusé la Géorgie de complot, les médias espagnols s’en sont chargés pour lui.

"Le sélectionneur sait que ses adversaires jouent avec leurs armes, mais un nombre suffisant de ballons en bon état est vital pour qu’un match puisse avoir lieu. Faire le contraire enfreint les règles du jeu et le fair-play", a taclé AS.

L’Espagne connaît un début difficile dans ces qualifications pour le Mondial 2022. Après un nul contre la Grèce (1-1) et cette victoire arrachée à Tbilissi, les Espagnols recevront le Kosovo mercredi.

SSa