RMC Sport

Abdelhamid Nasri : « Mon fils reconnaît avoir été maladroit »

-

- - -

Très proche de son fils, Abdelhamid Nasri ne cautionne pas la réaction du meneur français à l’égard des journalistes après son but contre l’Angleterre. Il s’en explique pour RMC Sport.

Abdelhamid, comme interprétez-vous les critiques qui visent votre fils ?

Très mal et ma femme encore plus. Il a eu cette maladresse à l’égard des journalistes. Il est passé par des étapes un peu difficiles. Je l’ai eu au téléphone après le match. Je lui ai expliqué que ce n’était pas la meilleure manière de répondre. Je n’étais pas là avant pour lui dire de ne pas le faire. Je n’ai pu lui dire qu’après que la meilleure des réponses, c’est sur le terrain qu’il faut la donner.

Vous ne cautionnez donc pas sa réaction ?

Non, je ne cautionne pas des gestes d’humeur comme celui-là. Mais cela peut se comprendre. Comme je l’ai déjà dit, il a traversé des moments difficiles. Sa maman était fatiguée. Il y a eu les critiques de ce quotidien sportif (L’Equipe) qui souhaitait carrément le faire sortir de l’équipe. Ma femme a eu vent de tout cela et lui a rapporté. Tout est remonté. Il a certainement cogité. Ce geste d’humeur s’explique comme ça.

Le regrette-t-il ?

Il ne regrette pas mais il reconnaît avoir été maladroit. Pour moi, il doit le regretter car il y a des gamins qui regardent. Et tout un pays soutient cette équipe et attend des réponses sur le terrain et non extra-sportives. Il ne faut pas lui en tenir rigueur. Tout le monde peut commettre de telles maladresses. Sa réponse a été maladroite.

Dans quel état d’esprit est-il ?

Il est très motivé. Je lui ai dit : « Tu ne pourras jamais faire l’unanimité. » On ne peut pas plaire à tout le monde. Mais il est assez fort. J’espère qu’il mettra d’autres buts. Pas que pour lui mais pour la nation. Il représente le pays. Il faut qu’il se mette ça en tête.