RMC Sport

Blanc : « On est entré dans l’Euro avec 20 mn de retard »

Laurent Blanc

Laurent Blanc - -

Après le match nul de son équipe face à l’Angleterre lundi (1-1), le sélectionneur national a débriefé ce mardi matin la prestation des Bleus. S’il a peu goûté leur entame de match, il se félicite de leur réaction.

Que vous inspire la prestation globale de votre équipe ?

On aurait pu jouer différemment. Mais les Anglais ont une philosophie. C’est une équipe de contre. Il ne faut pas leur laisser d’espaces. Ils avaient gagné leurs deux derniers matchs 1-0. Ils pensaient pouvoir le refaire avec nous. Ils ont failli y parvenir. Notre entame de match a été très moyenne. Les Anglais ont eu la possession de balle. Ils ont pris confiance. Mais la réaction de l’équipe a été bonne. Pas suffisante pour gagner le match. Malheureusement, on est entré dans l’Euro avec 20 minutes de retard.

Quel impact la chaleur a-t-elle eu sur le rendement des joueurs ?

Je ne sais pas comment on fait pour se préparer à la chaleur. Il a fait très chaud (plus de 30°C, ndlr). C’est un élément à prendre en considération. Les efforts sont plus difficiles. Ça avantage l’équipe qui défend. Il va falloir bien récupérer physiquement. S’il fait aussi chaud face à l’Ukraine (vendredi à 18h), ça va être compliqué pour les deux équipes. Mais on n’a pas le choix.

Certains joueurs sont-ils sortis entamés de ce premier match ?

On va voir l’état physique des joueurs. Il va y avoir une analyse. On ne fera pas de changements à cause de la chaleur. Ça sera tactique, si on estime que certains joueurs peuvent amener plus face à l’Ukraine.

Que vous a inspiré votre charnière centrale ?

On a été satisfait de la production de la charnière centrale. On sait qu’elle peut être efficace et complémentaire. Mexès a connu une grave blessure. Il a fallu qu’il revienne dans le rythme. Pendant la préparation, on avait prévu de le faire jouer et travailler. Il a encaissé. On sait que Philippe fait partie de ces défenseurs qui peuvent amener autre chose. Avec Rami, ils peuvent être performants. Ils l’ont été hier. C’est de bon augure. On a été rassuré mais on savait qu’ils pouvaient être efficaces. Pour aller loin, il faut une bonne assise défensive.

Benzema a réalisé un début d’Euro des plus discrets…

Devant des défenses regroupées comme ça, ce n’est pas facile de se démarquer. On cherche l’espace. Là, il n’y en avait pas beaucoup. Mais c’est son jeu. Benzema décroche aussi au Real Madrid. Face à une défense regroupée, ce n’est pas facile pour un avant-centre.

Dans ce contexte, n’aurait-il pas été préférable de faire entrer Giroud ?

Il n’y a pas eu beaucoup de décalages sur les côtés. Les Anglais ont bien bloqué les couloirs. On n’a pas eu beaucoup de centres. Olivier est efficace dans ce domaine. On a préféré rentrer Hatem, efficace dans les petites espaces. Ca n’a pas été le cas. On a fait ce choix-là.

En marge du match, il y a l’attitude de Nasri après son but. N’aurait-il pas dû s’abstenir de son geste et de ses propos à l’égard d’une certaine presse ?

Ça fait partie du jeu. Samir, je ne l’ai pas vu après le match puis qu’il était au contrôle antidopage. J’aurai une conversation avec lui. On ne peut pas tout maitriser. Il y a des réactions inattendues. S’il y a des problèmes personnels, les gars sont des grands garçons. Ils doivent essayer de régler ces problèmes avec les personnes concernées. Il faut que les problèmes soient réglés.

Au-delà du groupe D, quelles équipes vous ont impressionné ?

La Russie a fait forte impression. Mais les favoris sont toujours les mêmes. L’Allemagne et l’Espagne. Ils seront là. L’Espagne a eu un match compliqué contre l’Italie. Mais ça ne change rien à leur statut.

Propos recueillis par J.Re, JS et P.Ta, à Donetsk