RMC Sport

Domenech : « On fera le bilan à la fin »

-

- - -

Raymond Domenech ne montre aucun signe d’inquiétude après le résultat nul de la France face à la Roumanie (0-0) en ouverture de l’Euro.

Raymond Domenech, êtes-vous déçu du résultat et de la manière ?
J’aurais préféré gagner 10-0 en ayant 10 000 occasions de but, mais le football, ce n’est pas ça. Le bilan se fera à la fin. Je n’ai pas à être déçu pour le moment. Les Roumains ont encore deux matchs à jouer et ils poseront des problèmes aux Pays-Bas et à l’Italie. Je serai seulement déçu à la fin si nous ne sommes pas qualifiés. A nous d’être performants lors des deux prochains matchs.

Avez-vous eu l’impression d’avoir les solutions offensives pour déstabiliser la Roumanie ?
Je rappelle qu’ils ont rencontré les Pays-Bas à deux reprises en qualifications et qu’ils n’ont pas encaissé le moindre but. C’est une équipe très solide, qui est en place, bien organisée. On a tenté mais je crois qu’on a manqué un peu de fraîcheur. Ce premier jour de chaleur n’est pas propice à la vitesse. On n’a pas pu se libérer parce qu’on sentait qu’il y avait toujours un risque de contre.

Ce match ressemble étrangement à celui face à la Suisse lors de la Coupe du Monde 2006…
Effectivement. Dans l’horaire, la chaleur et la pelouse, c’est exactement la même chose. Pareil pour l’escorte d’avant match. Ils se sont arrêtés à tous les feux. Ils ont même réussi à s’arrêter à un feu vert. Le match aussi ressemble à celui face à la Suisse. C’était un match crispé mais on le savait. C’est souvent comme ça lors du premier match.

Mais, cette foi-ci, vous n’allez pas rencontrer la Corée et le Togo…
Jouer les Pays-Bas et l’Italie, c’est sûr, c’est une autre paire de manches. Mais on peut imaginer que ces deux équipes se disent aussi qu’elles doivent jouer l’équipe de France. Dans ce groupe, il y a quatre équipes qui vont se déchirer jusqu’au bout.

Quelles sont les nouvelles de Thierry Henry ?
Il va bien mieux. Je pense qu’il sera opérationnel à partir de demain.

Le sélectionneur roumain a déclaré que la France n’était plus aussi forte qu’avant. Qu’en pensez-vous ?
Il a raison, ou alors c’est la Roumanie qui est plus forte qu’avant.

La rédaction - Loïc Briley