RMC Sport

Domenech : « Un bon équilibre »

Raymond Domenech se passe encore une fois de Trézéguet

Raymond Domenech se passe encore une fois de Trézéguet - -

Raymond Domenech a convoqué 24 joueurs pour préparer les rencontres contre le Maroc et l’Ukraine. David Trézéguet est une nouvelle fois absent.

Raymond Domenech, allez-vous vous préparer la rencontre face à l’Ukraine en fonction d’Ecosse/Italie qui se déroulera quatre jours auparavant ?
Pour moi, la rencontre Italie/Ecosse n’existe pas. Elle ne me concerne pas, ce n’est pas mon problème ni celui de l’équipe de France. Après notre défaite contre l’Ecosse, j’avais dit que nous avions devant nous trois matchs à gagner pour se qualifier à l’Euro 2008. Je reste sur cette base. Le piège est d’attendre le résultat de l’Italie. Au contraire, on a la chance d’avoir une semaine entière pour préparer la rencontre contre l’Ukraine.

Pourquoi avoir sélectionné Anelka et Toulalan alors qu’ils sont blessés ?
Nicolas Anelka n’a pas rejoué mais il s’est censé reprendre dimanche. Concernant Jérémy Toulalan, il doit s’entraîner avec le groupe de Lyon. Nous verrons comment leur état de forme évolue. C’est en tout cas pour cela que j’ai pris vingt-quatre joueurs.

Il y a d’autres joueurs qui jouent très peu en club. Ca ne vous inquiète pas ?
C’est toujours gênant d’avoir des joueurs qui jouent peu. Mais d’un autre côté, nous allons avoir dix jours de préparation pour amener tout le monde à niveau. François Clerc ne joue pas à Lyon mais je crois à son potentiel, à ses qualités. Il est capable d’apporter quelque chose si on a besoin de lui. Il l’a déjà prouvé avec nous. Ses qualités ne disparaissent pas du jour au lendemain.

Quel regard portez-vous sur cette sélection ?
Je trouve qu’il y a un bon équilibre dans l’équipe. Il y a des jeunes avec de l’ambition, qui peuvent débuter réellement leur carrière internationale avec l’Euro. A côté, il y a des anciens qui savent qu’ils disputeront leur dernière grande compétition. Pour moi, c’est un bon équilibre.

Vous sentez-vous en partie responsable de la réussite de Ben Arfa et Benzema avec Lyon ?
Je ne revendique rien. Je n’ai aucune responsabilité dans leur éclosion. Le sélectionneur utilise des joueurs s’il croit en leurs compétences. Alain Perrin les a aussi utilisés. Le fait d’être mis sous les projecteurs avec l’équipe de France, c’est un coup de pouce. Je ne fais que récupérer le talent qui est exprimé en club.

David Trézéguet est toujours absent…
Il a fait un super début de saison. L’Euro a lieu dans huit mois. Si nous nous qualifions, il peut se passer d’ici là beaucoup de choses. La porte reste ouverte à tout le monde. Mais il y a une concurrence et il faut faire des choix. J’espère qu’il continuera sur cette lancée, qu’il permettra à la Juve d’être champion et qu’il sera à l’Euro avec nous pour y être efficace, comme il l’a été par le passé.

Quel est votre favori pour le Ballon d’Or ?
Thierry Henry. On lui a déjà enlevé il ya deux ans. Pour l’ensemble de son œuvre, je pense qu’il le mérite. Il a battu le record de buts en sélection de Michel Platini cette année. C’est un fait marquant. Ce qu'il a réalisé est exceptionnel. Tout le monde me parle de Kaka. Je le répète, pour moi, c’est Thierry Henry.

La rédaction - Julien Richard