RMC Sport

Euro 2012 : l’Allemagne s’offre les Pays-Bas grâce à Gomez

L’Allemagne, victorieuse face aux Pays-Bas (2-1) grâce à un doublé de Mario Gomez, est en bonne voie pour les quarts de finale. Les Pays-Bas, eux, sont derniers du groupe B avec zéro point. La troisième et dernière journée sera décisive.

Le complexe des joueurs "Oranje" vis-à-vis de la Nationalmannschaft est toujours là, et mercredi soir au stade Metalist Kharkov, Mario Gomez en a bien profité. Le grand attaquant du Bayern, meilleur buteur de l’Euro avec le Russe Zagoev (3 buts), a par deux fois (24e, 37e) renvoyé les Pays-Bas à leurs vieux démons, ceux qui les hantent de génération en génération depuis la finale du Mondial 74, la demi-finale de l’Euro 88 ou le Mondial 90. Battus par le Danemark (0-1) lors de leur premier match, les joueurs de Bert van Marwijk ont pourtant pris le match par le bon bout. Van Persie, préféré à Huntelaar dans le onze de départ, malgré une prestation transparente il y a quatre jours, trouve la profondeur et oblige Neuer à la parade. Le ballon est orange et l’équipe de Joachim Löw subit. Sauf que Gomez attend son heure, et trompe Stekelenburg (24e), très mal aidé par sa défense, d’une roulette suivie d’une frappe du droit. L’ouverture du score fait dérailler la machine batave. Face à un adversaire complètement désorganisé, Gomez inscrit le doublé (38e), cette fois un peu plus excentré, mais parfaitement servi par Badstruber. Juste avant la pause, le gardien des Pays-Bas manque d’encaisser un troisième but sur un coup franc de Podolski, détourné par un de ses défenseurs, et qui l’oblige à une claquette in extremis. Les rentrées de Van der Vaart et d’Huntelaar ne changent rien, et Hummels (50e) se charge de le rappeler en obligeant Stekelenburg à une double parade.

-
- © -

Van Persie redonne espoir

Deux missiles de Van Persie et Sneijder à l’heure de jeu rassurent autant qu’ils désolent : les Néerlandais n’avancent qu’avec leurs individualités. C’est l’attaquant d’Arsenal qui redonne de l’air au Pays-Bas d’une puissante frappe qui surprend Neuer à un quart d’heure de la fin. L’Allemagne finit la rencontre dans les cordes, mais ne pliera pas. Le collectif de Joachim Löw l’a emporté sur les égos de van Marwijk. Avec six points, l’Allemagne a un pied en quarts. Il lui faudra un point face au Danemark pour s’en assurer. Les Danois, comme les Portugais et les Néerlandais, viseront la deuxième place. Sans point après deux rencontres, les Pays-Bas sont toujours en vie, mais marchent dorénavant sur un fil.