RMC Sport

Euro 2016 : Evra s'occupe de tout, même des supporters

-

- - -

Leader naturel de l’équipe de France, Patrice Evra compte sur le soutien des supporters tricolore pour franchir l’obstacle islandais dimanche en quart de finale de l’Euro au stade de France (21h). Au sein du vestiaire ou face aux tribunes, le motivateur en chef, c’est lui.

A en croire ses coéquipiers, ses prises de paroles de paroles dans le vestiaire ont changé bien des destins de match. S’il n’est pas le capitaine des Bleus, Patrice Evra est un leader de parole, en sélection comme en club d’ailleurs. Les plus jeunes lui attribuent le statut de « Grand frère ». Sa confiance transcende. Mais l’influence de l’omniprésent Evra ne s’arrête pas là. Le journal « L’Equipe » a révélé récemment les coulisses d’une réunion qui s’est tenue en mars à Clairefontaine entre le principal groupe de supporters des Bleus, les Irresistibles Français et plusieurs joueurs tricolores (Hugo Lloris, Raphaël Varane, Patrice Evra et Didier Deschamps).

A lire ici >> Les meilleures punchlines de Patrice Evra

La conférence de presse d'Evra à retrouver ici >> Evra : "On est fous"

A lire ici >> Les mots forts d’Evra, le soulagement de Deschamps… les coulisses de la qualification des Bleus contre l’Irlande

Le latéral de la Juventus aurait lancé plusieurs requêtes, comme scander le nom des joueurs après une belle action, arrêter de chanter « Et 1, et 2, et 3-0 », arrêter les Olas à 0-0 ou encore mettre la pression sur l’adversaire. Ce jeudi en conférence de presse, Evra, en forme, a répété son envie d’aller chercher encore plus le public. « Nos supporters sont présents. Maintenant on a vrai kop. On les respecte. On va vers eux. Ils aimeraient que l’on s’approche un peu plus, on va le faire contre l’Islande, a promis Evra. On est vraiment content. Avant chaque match on va les saluer. A la fin du match, on les salue aussi. Qu’ils continuent à faire du bruit ! Si on a une ambiance au stade de France comme lors de France – Ukraine, je ne vois pas pourquoi ça ne passerait pas. Déjà avant le match de l’Ukraine, je savais qu’on allait faire l’exploit. On voyait tous les Français avec leurs drapeaux. Tu sentais qu’il y avait une énergie positive. J’espère qu’ils vont reproduire la même énergie. »

Il échange sur Instagram avec les supporters

Sa complicité avec les supporters, Evra la prolonge sur les réseaux sociaux. Il a ainsi ouvert un compte Instagram il y a quelques semaines suivi aujourd’hui par plus de 300 000 abonnés. Visiblement l’expérience lui plait. « J’ai découvert à mon âge Instagram ! C’est marrant, tu échanges avec les supporters, s’est amusé Evra. Il y a une photo qui tourne en ce moment et franchement, le gars il est fort. Même moi, ça me fait grave rigoler. » Dans l’un de ses moments de grâce devenu culte, je joueur de 35 ans avait déclaré : « Ce n'est pas si facile de remplacer Évra ». Devenu le boss du vestiaire et des tribunes, on va finir par le croire.

dossier :

Euro 2016