RMC Sport

Euro 2016, finale Portugal-France : Joao Mario veut faire aux Bleus le coup de la Grèce 2004

-

- - -

Présent en conférence de presse ce vendredi, le milieu de terrain de la sélection du Portugal Joao Mario s’est projeté sur la finale de l’Euro 2016, dimanche face à la France. Et pour le joueur du Sporting Portugal, peu importe si la Seleção n’est pas favorite, cela ne l’empêchera pas de tout donner pour l’emporter… comme la Grèce en 2004.

Le souvenir est encore vivace dans les têtes portugaises. Mais visiblement, le traumatisme a aussi valeur de référence dans certains esprits. Petit retour en arrière. Nous sommes le 4 juillet 2004, à l’Estadio Da Luz, à Lisbonne. A la 57e minute, Angelos Charisteas catapulte de la tête un ballon dans les filets de Ricardo et envoie toute la Grèce au sommet de l’Euro tandis qu’il brise le rêve de gloire de tout un peuple. Cet évènement marquant dans l’histoire de l’ère moderne du football fait office de véritable exploit tant le pays-hôte était favori à la victoire finale.

A lire aussi : Malgré la publication de la fiche de naissance de Renato Sanches, Guy Roux maintient ses allégations

C’est un peu la configuration du choc ultime entre Français et Portugais ce dimanche, au Stade de France. Portés par un Antoine Griezmann incandescent, les Bleus ont logiquement hérité de l’étiquette de favoris, que n’a jamais réussi à endosser la bande à Cristiano Ronaldo, au sens de la gagne éprouvé mais à la qualité de jeu décevante. C’est du moins ce que pense et affirme Joao Mario.

Joao Mario : « On sait tous ce qu’il s’est déjà passé contre la France »

« La Grèce a réussi à gagner en 2004 » a d’abord rappelé le milieu de terrain du Sporting Portugal en conférence de presse ce vendredi, avant d’ajouter : « Nous ne sommes pas favoris mais nous connaissons nos qualités. Nous pouvons l’emporter, nous le savons. Nous respectons la France mais nous avons l’occasion de réaliser quelque chose d’unique pour le Portugal ».

Plus que du respect, c’est une ambition dévorante qui anime le camp portugais. « Dès le début, on a dit qu’on voulait remporter l’Euro, a martelé l’international lusitanien. Le groupe y croit de plus en plus. Si les Français pensent gagner, je peux vous dire que 100% de nos supporters sont certains que le Portugal va l’emporter. On sait tous ce qu’il s’est déjà passé contre la France mais ça nous motive et ça nous donne de la force pour remporter cette finale. » Les Bleus sont prévenus.