RMC Sport

Euro 2016 : l’Angleterre moquée après l’élimination de l’Islande

-

- - -

Battus par l’Islande en huitième de finale de l’Euro, avant que la France ne se charge d’écarter aisément le petit poucet de la compétition, dimanche soir (5-2), les joueurs anglais ont fait l’objet de nombreuses moqueries sur les réseaux sociaux, soulignant la médiocrité des Three Lions.

Si l’Islande restera, malgré l’élimination sévère face à la France en quart de finale de l’Euro tricolore (défaite 5-2), le rayon de soleil de ce championnat d’Europe, certains ont ressenti une once d’amertume suite à ce naufrage nordique face aux partenaires d’Olivier Giroud, auteur d’un doublé et d’une passe décisive. En effet, le revers subit par les Islandais a beaucoup été commenté en Angleterre, soulignant le fait qu’au final, le petit poucet de cet Euro n’était finalement pas si terrible à battre.

A voir >> Euro 2016 : Le magnifique "clapping" d’adieu des Islandais

"Quand tu réalises que l’Angleterre a marqué un but face à l’Islande…"

Les réactions oscillent ainsi entre cruel réalisme : "L’Angleterre qui a déjà été humiliée par l’Islande, l’est maintenant indirectement par la France", "l’Islande n’a pas à rougie du score, au contraire des joueurs anglais", et ironie prononcée : "Ne soyez pas inquiets l’Islande, l’Angleterre aurait pris 8-0 à votre place". Un tweet du même acabit se moque même de Roy Hodgson, en postant une photo de l’ex sélectionneur des Three Lions grimaçant, avec cette légende ravageuse : "Quand tu réalises que l’Angleterre n’a marqué qu’un but face à l’Islande, et que c’était un penalty…".

A lire aussi >> Euro 2016, France-Islande : Giroud-Griezmann, le duo dont on ne peut plus se passer

Gary Lineker ironise sur Twitter

La palme de l’autodérision revient tout de même à l’ancien footballeur aujourd’hui consultant pour la BBC, Gary Lineker, qui n’a pas manqué d’envoyer un tacle ironique à son ancienne sélection : "Je ne vois pas pourquoi nous étions aussi critiques vis-à-vis de l’Angleterre. Regardez comment la France a du mal à jouer face à l’Islande…" Des commentaires qui en dise long sur la déception d’avoir vu les coéquipiers de Wayne Rooney, donnés parmi les favoris de la compétition avant le coup d’envoi de l’Euro, sombrer littéralement dans le néant face à cette merveilleuse sélection nordique, qui sort évidemment grandi d’un tel parcours, même avec ce naufrage face à la France.

A lire aussi >> France-Islande - les notes des Bleus : Giroud et Griezmann au top, Evra encore décevant

dossier :

Euro 2016