RMC Sport

France-Islande – les notes des Bleus : Giroud et Griezmann au top, Evra encore décevant

Faciles vainqueurs de l’Islande 5-2 en quart de finale de l’Euro, la plupart des joueurs de Didier Deschamps ont été à leur avantage, notamment dans le secteur offensif avec le duo Giroud-Griezmann.

Hugo Lloris 6,5
Sollicité dès la 4e minute, le capitaine des Bleus a manqué une relance facile en début de rencontre. Très propre dans ses interventions, il a réalisé un arrêt exceptionnel face à Ingason. Il ne peut pas grand-chose sur le but islandais.

A lire aussi>> Euro 2016 : la France écrase l'Islande et retrouvera l'Allemagne (5-2)

Bacary Sagna 6
L’ancien Auxerrois a bien tenu son couloir. Toujours difficile à bouger défensivement, il a été soulagé par le gros travail de Moussa Sissoko et a pu prendre davantage d’initiatives sur les phases offensives. Son centre est à l’origine du but de Dimitri Payet.

Laurent Koscielny 6
Replaxé axe-droit de la charnière centrale en raison de la suspension d’Adil Rami, le Gunner n’a pas toujours été impérial dans les airs. Mais il a encore réalisé un match solide. Sans fausse note. Sous le coup d’un avertissement, il a préservé par Didier Deschamps et remplacé par Mangala (72e).

Samuel Umtiti 6
Pour son « dépucelage » en équipe de France, le Lyonnais n’a pas semblé tétanisé par la pression. Et il n’a pas déçu non plus. Peu inquiété par les attaquants islandais en première période, il a pris peu de risque et a été très propre dans ses interventions. Il n’a perdu aucun de ses 51 ballons touchés durant les 45 premières minutes. Seule fausse note pour « Big Sam », il est trop loin de Sightorsson sur le but du Nantes. Averti à la 75e minute pour une faute d’anti-jeu.

Patrice Evra 5,5
« Je réponds toujours présent dans les grands rendez-vous », avait prévenu Patrice Evra en conférence de presse. On n’était pas obligé de le croire. Combatif, le latéral gauche a parfois péché dans le marquage. Il n’est d’ailleurs pas exempt de tout reproche sur le deuxième but islandais signé Bjarnason (84e). Un apport offensif encore insuffisant.

Paul Pogba 7
Dans un schéma en 4-2-3-1, le Turinois, aligné côté droit, a pu s’exprimer pleinement et se montrer enfin décisif. D’une tête puissante, c’est lui qui signe le deuxième but des Tricolores (20e). Un match plein qui pourrait compromettre le retour de N’Golo Kanté en demi-finale.

A lire aussi>> Euro 2016 : le duo Griezmann-Giroud, Pogba, des errements défensifs... les tops et les flops de France-Islande

Blaise Matuidi 6
Aux côtés de Pogba, le Parisien a beaucoup couru. A son actif, une ouverture lumineuse et décisive pour Olivier Giroud dès la 12e minute. Il a pris un gros coup de la part de Gudmundsson (60e).

Moussa Sissoko 6
Aligné côté droit, le joueur de Newcastle a réalisé une entame de match canon. Dans tous les bons coups, il s’est montré disponible mais a été plus discret par la suite. Son volume de jeu a permis à Bacary Sagna d’être plus entreprenant sur le plan offensif. Et si on le revoyait face aux Allemands ?

A lire aussi>> Euro 2016 - Benarbia : "J’ai aimé Sissoko"

Antoine Griezmann 8
Dans la lignée de son doublé face à l’Eire, l’attaquant des Bleus a réalisé une première période de rêve. Un corner décisif pour Giroud, une remise parfaite sur le but de Payet, et un but d’avant-centre juste avant la pause (45e), difficile de faire mieux pour celui qui, avec quatre réalisations, est devenu le meilleur buteur de l’Euro. Il est le premier français à inscrire autant de but dans un championnat d’Europe depuis Michel Platini en 1984. Il a été moins en vue en deuxième période mais son entente avec Giroud et son replacement plus haut et dans l’axe sont des réussites totales. On ne devrait pas le revoir côté droit.

Dimitri Payet 7
Quel Euro de la part du Réunionnais. Il a été le premier Bleu a tenté sa chance (6e). Disponible, remuant, il a inscrit son troisième but dans ce championnat d’Europe d’une frappe limpide à l’entrée de la surface de réparation (43e). Le joueur de West Ham est à l’origine du deuxième de la tête d’Olivier Giroud (59e). Tout ne fut pas parfait toutefois pour le Français. Pas concerné sur le repli défensif sur l’action du premier but islandais, il s’est pris une énorme soufflante par Didier Deschamps. Remplacé par Kingsley Coman (80e).

Olivier Giroud 8,5
Un grand match. L’avant-centre de l’équipe de France a lancé les Bleus dès 12e minute d’une belle tête. Mais il ne s’est pas contenté d’ouvrir le festival offensif des Bleus. L’ancien Montpelliérain y est allé de son doublé « aérien » signant ses 19e et 20e buts sous le maillot tricolore. Il est aussi impliqué sur le but de Payet et est l’auteur d’une déviation décisive pour Griezmann. Sous le coup d’un avertissement, il est sorti sous les ovations du Stade de France, remplacé par Gignac. Son association avec Griezmann est devenu l’une des meilleures armes des Bleus.

A lire aussi>> Euro 2016 - En vidéo : tous les buts de France-Islande