RMC Sport

Euro 2016 : la première période de folie des Bleus résumée en trois points

-

- - AFP

L’équipe de France a très bien négocié la première période de son quart de finale de l’Euro 2016 contre l’Islande ce dimanche au Stade de France. Giroud, Pogba, Payet et Griezmann ont permis aux Bleus d’atteindre la pause avec quatre buts d’avance !

Un début de match réussi

L’équipe de France a rectifié ce qui lui a fait défaut en huitième de finale : réussir son début de match. Par rapport au tour précédent contre l’Irlande, où les Bleus avaient dû directement courir après le score, les hommes de Didier Deschamps ont cette fois trouvé la faille rapidement grâce à Olivier Giroud (1-0, 13e) après une belle ouverture de Blaise Matuidi.

A lire aussi >> France-Islande en direct

A lire aussi >> En vidéo : l'ouverture du score de Giroud

La réponse de Pogba

Depuis le début de l’Euro, Paul Pogba est l’un des Bleus les plus attendus. Le milieu de terrain a essuyé quelques critiques par rapport à ses prestations, ou par rapport à la polémique liée à l’affaire du « bras d’honneur ». Cette fois, Pogba a fait parler sa puissance au cœur de l’entrejeu dans le 4-2-3-1 aux côtés de Matuidi dans cette première période. Avec en prime un énorme coup de tête sur corner pour le but du break (2-0, 20e).

A lire aussi >> Le superbe "coup de boule" de Pogba qui offre le 2-0 aux Bleus

Une fin de première période de folie

A 2-0, les Bleus ont tranquillement géré cet avantage. Jusqu’à la fin de la première période, où l’équipe de France a remis un gros coup de pression. Un troisième but magnifique collectivement, conclu par Payet après une dernière passe de Griezmann (3-0, 43e), puis un superbe piqué du joueur de l’Atlético sur une feinte de corps géniale de Giroud (4-0, 45e). La France file tout droit en demi-finales où l’attend l’Allemagne. L'Islande est complètement étouffée par l'intensité des Bleus, et la défense est également très rassurante pour la première d'Umtiti, même s'il faut encore se méfier des longues touches, qui ont permis aux Islandais de se créer leur seule occasion de la rencontre.

A lire aussi >> En vidéo : les Bleus au pied des tribunes pour chauffer le public

dossier :

Euro 2016

D.W