RMC Sport

Euro 2016 : Poutine ironise sur les bagarres entre Russes et Anglais

-

- - -

En marge d’un forum économique à Saint-Pétersbourg ce vendredi, Vladimir Poutine est revenu sur les débordements entre supporters russes et anglais samedi dernier à Marseille. S’il a condamné la violence, le président russe a ironisé en avouant ne pas comprendre « comment 200 de nos supporters ont pu passer à tabac plusieurs milliers d'Anglais ».

Moins d’une semaine après les débordements de Marseille qui ont fait 35 blessés, dont deux se trouvent toujours dans un état grave, Vladimir Poutine y est allé de son commentaire ce vendredi en marge d’un forum économique à Saint-Pétersbourg. Visiblement, le président russe n’était pas d’humeur à dénoncer le comportement de ses compatriotes hooligans, dont l’ultra-violence a choqué l’Europe du foot.

Mardi, 43 d’entre eux étaient arrêtés près de Cannes. Jeudi, la justice française condamnait trois supporters à des peines de 12, 18 et mois de prison ferme. La Russie fait par ailleurs l’objet d’une menace d’exclusion de la compétition de la part de l’UEFA en cas de nouvelles violences impliquant ses supporters dans un stade.

A lire ici >> 43 hooligans russes placés en garde à vue

Poutine : « Les violences entre les fans russes et anglais, c'est n'importe quoi »

« Les violences entre les fans russes et anglais, c'est n'importe quoi, a ainsi déclaré Poutine. Cela dit, je ne comprends pas comment 200 de nos supporters ont pu passer à tabac plusieurs milliers d'Anglais. On accorde moins d'importance au football qu'aux bagarres de supporters lors de cet Euro-2016. C'est dommage et je le regrette. »

Le président a également appelé les autorités françaises à appliquer la loi de la même manière pour tous les participants aux violences : « Dans tous les cas, la démarche des forces de l'ordre doit être la même envers toutes les violations. » Cette remarque fait écho aux déclarations du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov qui avait jugé « absolument inadmissible » l’arrestation des 43 hooligans russes mardi.

A lire ici >> l’arrestation de fans russes jugée "absolument inadmissible" par la Russie

dossier :

Euro 2016