RMC Sport

Euro 2016 : Wenger, le sens du business

Arsène Wenger

Arsène Wenger - AFP

Après BeIN Sports, Arsène Wenger a signé un contrat avec Coca Cola pour qui il sera ambassadeur lors de l’Euro 2016. Même lorsque la Premier League est entre parenthèses, le manager d’Arsenal aime multiplier les casquettes.

Arsène Wenger a souvent eu le nez creux pour dénicher de jeunes talents. Il est semble-t-il tout aussi doué pour dégoter des contrats qu’on imagine juteux. Une fois la saison bouclée avec Arsenal, l’Alsacien aurait pu couper avec le football. Il n’en sera rien. L’Euro 2016 qui débute le 10 juin avec France-Roumanie au Stade de France et Wenger occupera une place prépondérante dans son emploi du temps.

10,8M€ par an avec Arsenal

Deux ans après avoir la fin de son contrat avec TF1, le technicien a profité de ses excellentes relations avec Nasser Al-Khelaïfi pour s’engager avec la chaîne détenue par les Qataris, BeIN Sports. Il interviendra dans les shows, avant et après les rencontres. Mais Wenger ne se contentera pas de donner son avis sur la chaine payante. Ce jeudi, il a aussi été nommé ambassadeur de Coca Cola, l’un des partenaires officiels du championnat d’Europe. Evidemment, c’est motus et bouche cousue sur le montant de ces contrats. Mais au vu de ses deux nouveaux employeurs, il n’est pas difficile d’imaginer que le technicien français percevra bien plus que ses 10,8 millions d’euros annuels avec Arsenal…

dossier :

Euro 2016