RMC Sport

Fernandez : « Objectif ? Finir premier »

-

- - -

Fraichement nommé à la tête de la sélection israélienne, Luis Fernandez a dévoilé ce jeudi sa première liste de joueurs retenus pour disputer une tournée en Amérique du Sud. L’occasion pour l’ancien coach du PSG d’affirmer ses ambitions.

Vous avez dévoilé ce jeudi matin, votre première liste en tant que sélectionneur d’Israël…
J’ai décidé de donner une liste de 25 joueurs. Je vais les réunir à partir de la semaine prochaine et faire une sorte de mini-stage avant de partir pour une tournée en Amérique du Sud. Le 26 mai, on rencontrera l’Uruguay. Et ensuite on finira avec un match au Chili. Deux sélections qualifiées pour la Coupe du Monde. Le déplacement est long et un peu fatiguant. Mais ça va nous permettre de faire connaissance. Je vais pouvoir retrouver tout mon groupe avec des garçons comme Tal Ben Haim, le défenseur de Portsmouth, qui jouera la finale de la Coupe d’Angleterre face à Chelsea samedi. Il y aussi Dudu Aouate, le gardien de Majorque. Et puis un jeune qui a vraiment du talent c’est Ben Sahar, l’attaquant de l’Espanol Barcelone. J’ai aussi pas mal d’absents, de blessés, qu’il faudra essayer de récupérer le plus rapidement possible.

Un mot sur Yossi Benayoun, la star de l’équipe…
C’est le capitaine de la sélection. J’ai eu l’occasion de parler avec lui. Il a eu une saison un peu longue et difficile. C’est un joueur de talent. Il a beaucoup joué avec Liverpool donc il faut voir où il en est physiquement.

Comment avez-vous procédé pour annoncer votre liste ?
On a fait ça au siège de la Fédération israélienne, devant pas mal de journalistes. J’ai donné les raisons de ma liste. Sélectionneur, c’est un job. J’ai essayé de me tromper le moins possible et de faire une équipe compétitive pour aborder ces éliminatoires de l’Euro. Mon premier objectif, c’est le 2 septembre et le match face à Malte. D’ici là, on aura trois matches amicaux pour tenter des choses et essayer de monter en régime.

Quelles sont les ambitions d’Israël dans son groupe de qualification pour l’Euro 2012 (avec la Croatie, la Grèce, la Lettonie, la Géorgie et Malte) ?
Ça fait quarante ans qu’Israël ne s’est pas qualifiée (Coupe du monde 1970, ndlr). Dans ce groupe, la Croatie se dégage tout naturellement. Avec des joueurs comme Modric ou Olic, ils pratiquent un football de haut niveau. C’est fort. Après il faut voir où en est le football grec. Ils participent à la Coupe du Monde. Ensuite, il y a Malte, la Lituanie, la Lettonie… notre objectif c’est de finir premiers. C’est difficile, mais on peut y arriver.

« Pourquoi pas un match Israël-Palestine »

Vous avez récemment croisé Moussa Bezaz, l’’ancien coach de Nancy et actuel entraîneur de la sélection palestinienne…
Ça m’a fait énormément plaisir de le retrouver. Il fait un travail dans des conditions difficiles en Palestine. Il m’a expliqué un peu son job. Il est motivé. Je suis assez admiratif.

Un match Israël-Palestine, est-ce envisageable ?
Notre politique à nous, c’est le football. Après tout ce qui peut être bénéfique pour améliorer les relations, je ne suis pas contre. Pourquoi pas.