RMC Sport

Italie-Angleterre: Rashford, Sancho et Saka victimes d’insultes racistes après leur tir au but raté

La Fédération anglaise de football a posté lundi un message de soutien à Marcus Rashford, Bukayo Saka et Jadon Sancho après la finale de l’Euro 2021 perdue contre l’Italie. Après avoir manqué leur tir au but, les trois joueurs ont été les cibles d’insultes racistes sur les réseaux sociaux.

Il fallait s’y attendre tant le football sert parfois de déversoir aux pires idées. Déjà attristés d’avoir raté leur tentative pendant la séance des tirs au but perdue par l’Angleterre contre l’Italie en finale de l’Euro 2021 (1-1, 3 tab à 2) à Wembley, Marcus Rashford, Bukayo Saka et Jadon Sancho ont reçu des insultes racistes sur les réseaux sociaux dans la nuit de dimanche à lundi. Un comportement de la part de certains pseudo-supporters logiquement dénoncé par la Fédération anglaise de football.

"La FA condamne fermement toutes les formes de discrimination et est dégoûtée par le racisme dont ont été les victimes certains joueurs de l’Angleterre via les réseaux sociaux, a écrit l’instance dans un communiqué partagé dans la nuit. Nous disons de la façon la plus claire qui soit que quiconque est derrière des comportements aussi répugnants n'est pas bienvenu parmi les supporters de cette équipe."

"Eradiquer les discriminations dans le football"

Entrés en cours de match, pendant la deuxième période pour Saka et à quelques instants des tirs au but pour le duo Sancho-Rashford, les trois jeunes stars des Three Lions ont été mises en échec par l’excellent Gianluigi Donnarumma. Face à celui qui sera élu meilleur joueur de l’Euro après cette finale, Marcus Rashford a trop forcé sa frappe et l’a envoyée sur le poteau alors que Bukayo Saka et Jadon Sancho ont buté sur le futur gardien du PSG. Cela n’aurait pourtant pas dû entraîner un tel déchaînement de haine sur les réseaux sociaux malgré la déception et la frustration des supporters.

"Nous continuerons de faire tout notre possible pour soutenir les joueurs touchés tout en réclamant les pires sanctions possibles contre les auteurs de ces faits, a poursuivi la Fédération anglaise dans son message. Nous continuerons de faire notre possible pour éradiquer les discriminations dans le football mais nous demandons au gouvernement d’apporter rapidement une réponse légale appropriée pour que ces abus aient des conséquences réelles. Les réseaux sociaux doivent aussi prendre leurs responsabilités et bannir les auteurs de ces faits de leurs plateformes."

Rashford déjà ciblé en Premier League

La police de Londres a de son côté annoncé qu'elle était "en train d'enquêter" sur ces publications "insultantes et racistes" en ligne commises contre plusieurs joueurs de la sélection après la finale perdue à Wembley. Le foot anglais est confronté à un violent retour de flammes lié au racisme en ligne depuis plusieurs mois.

En mai, la FA avait ainsi appelé le gouvernement britannique à légiférer sans tarder pour obliger les réseaux sociaux à agir contre les insultes en ligne qui ont déjà visé par le passé plusieurs joueurs dont Marcus Rashford ou encore le Français Anthony Martial.

Pour attirer l'attention sur ce racisme en ligne, la FA, les clubs de la Premier League, de la deuxième division et de la Super Ligue féminine, mais aussi des organisations représentant les joueurs, les arbitres et les entraîneurs, rejoints par la suite par d'autres sports comme le rugby ou le cricket, avaient décidé de ne pas alimenter leurs comptes sur les réseaux sociaux du vendredi 30 avril jusqu'au lundi 3 mai. "Football is coming home" mais sans racisme c’est quand même mieux.

JGL