RMC Sport

L’Allemagne et l’Espagne y sont presque

-

- - -

La lutte à la qualification à l’Euro 2012 fait rage. La plupart des groupes reste indécis. L’équipe de France est plutôt bien placée dans son groupe D. Certaines équipes, comme l’Allemagne et l’Espagne, ont quasiment leur billet en poche. En tout cas, la règle est claire : le premier de chaque groupe est qualifié pour la phase finale ainsi que le meilleur deuxième sur l'ensemble des groupes. Les huit autres deuxièmes disputeront les barrages.

Groupe A : L’Allemagne fait un sans-faute

Pour l’instant, la Nationalmannschaft réalise un sans-faute. Avec sept victoires en autant de rencontres dans ces éliminatoires, les protégés de Joachim Löw caracolent, largement, en tête du groupe A. Seule la Turquie est en mesure d’embêter les Allemands. Mais il faudrait un désastre pour empêcher ces derniers de se qualifier.

Groupe B : Embouteillage en tête

Après six rencontres disputées dans cette campagne de qualification, l'Irlande, la Russie et la Slovaquie disposent du même nombre de points (13). Mais les hommes du bouillant Giovanni Trapattoni ont leur destin en mains. Le 2 septembre prochain, les Irlandais accueilleront, à Dublin, les Slovaques. Quatre jours plus tard, ils se déplaceront en Russie pour y disputer une nouvelle rencontre décisive.

Groupe C : L’Italie peut voir venir

Les leaders italiens comptent cinq points d’avance sur leur dauphin slovène, avec un match en moins. La Squadra Azzurra est donc bien partie pour se qualifier pour l’Euro 2012. Le 6 septembre prochain, Italie-Slovénie devrait permettre aux hommes de Cesare Prandelli de valider leur billet.

Groupe D : La France a de l’avance

Laurent Blanc et ses hommes ont bien négocié cette première partie de qualification. Les Bleus ont leur destin en mains mais ils devront se méfier d’une Biélorussie qui s’accroche à leurs basques.

Groupe E : Sans faute pour les Pays-Bas

Comme l’Allemagne, les Pays-Bas écrasent leurs éliminatoires. Avec 18 points, le finaliste de la dernière Coupe du monde impressionne. Avec 15 points, la Suède reste en embuscade et peut viser la place de meilleur deuxième. A moins que les partenaires de Zlatan Ibrahimovic ne provoquent la surprise…

Groupe F : Israël, la grosse cote

La Grèce (14 points), la Croatie (13) et Israël (13), avec un match en plus, jouent des coudes pour la première place. Les hommes de Luis Fernandez ont une opportunité à saisir, le 2 septembre prochain, en recevant la Grèce. Tout autre résultat qu’une victoire leur serait fatal.

Groupe G : Le Monténégro accroche l’Angleterre

C’est la surprise du chef ! Après cinq journées, l’Angleterre et le Monténégro ont le même nombre de points (11 points). Dans ce groupe, les deux sélections sont largement en tête puisque la Suisse n’a récolté que cinq points depuis le début de ces éliminatoires. Reste à savoir qui de l’Angleterre ou du Monténégro va craquer le premier.

Groupe H : Le Portugal est lancé

Pas de jaloux, la Norvège, le Portugal et le Danemark sont à égalité (10 points) dans ce groupe ultraserré. Après des débuts hésitants (nul contre Chypre et défaite face à la Norvège), les équipiers de Cristiano Ronaldo sont revenus dans la course à la qualification. Le 11 octobre prochain, les Lusitaniens se déplaceront à Copenhague pour y affronter le Danemark pour une rencontre cruciale.

Groupe I : L’Espagne garde le rythme

Tout comme l’Allemagne et les Pays-Bas, l’Espagne n’a connu que la victoire. Un an après, le champion d’Europe en titre est toujours sur son petit nuage sud-africain. Avec six points d’avance sur son dauphin tchèque, les partenaires de Gérard Piqué ne sont plus très loin d’une qualification.