RMC Sport

L’Angleterre dans le flou

Steven Gerrard

Steven Gerrard - -

Après sa victoire face à la Belgique (1-0) samedi, l’Angleterre s’est rassurée à une semaine de son premier match de l’Euro 2012 contre l’équipe de France (lundi 11 à 18h). Pour autant, certaines inquiétudes demeurent. Explications.

Une préparation express

Quinze jours de préparation. Pas un de plus pour Roy Hodgson. Cela fait peu pour un sélectionneur censé préparer l’Euro. Depuis son intronisation consécutive au départ de Fabio Capello, l’ancien entraîneur de l’Inter Milan a donc fait dans le classique. Misant sur un solide 4-4-2, Hodgson devrait s’appuyer, en l’absence de Wayne Rooney, sur Ashley Young et Andy Carroll en attaque. A moins que le jeune Danny Welbeck, buteur contre la Belgique (1-0), ne soit préféré au joueur de Liverpool.

De trop nombreuses incertitudes

Privé de Jack Wilshere (Arsenal), Darren Bent (Aston Villa), Chris Smalling (United), Gareth Barry (City) et surtout de Frank Lampard (Chelsea), Roy Hodgson a dû revoir ses plans à la dernière minute. Et ce n’est peut-être pas fini. Car face à Belgique, deux nouveaux joueurs se sont blessés. John Terry souffre des ischio-jambiers alors que Gary Cahill, victime d’une double fracture de la mâchoire, est forfait pour l’intégralité de l’Euro.

Enfin un vrai gardien !

Avec Joe Hart, les Anglais peuvent enfin se reposer sur un gardien de classe mondiale. Hier encore, le portier de Manchester City a fait valoir ses qualités en écœurant les tentatives de Hazard, Fellaini et consorts. « A l’Euro 2012, il n’y a pas de meilleur gardien que Joe Hart », clame Harry Redknapp, le coach de Tottenham. Oubliées donc les boulettes de « Calamity » David James. Avec Joe Hart, c’est du sérieux ! Les Bleus sont prévenus…

Gerrard peut-il le faire ?

Avec les blessures de Gareth Barry et Frank Lampard, le cœur du jeu anglais est dépeuplé. Steven Gerrard n’a pas le choix. En bon capitaine, il va devoir prendre ses responsabilités pour être le leader technique de cette équipe d’Angleterre. Mais le milieu de terrain de Liverpool en a-t-il vraiment les moyens ? « Je me sens bien », répète-t-il à l’envi. Sauf que la réalité du terrain est moins évidente. Perturbé par de nombreuses blessures lors de cette saison, Gerrard n’a pas encore retrouvé son meilleur niveau. Hier, il a livré une nouvelle prestation sans saveur. Mais l’odeur de la compétition pourrait réveiller l’homme de Liverpool. Agé de 32 ans, le joueur aux 91 sélections ne veut surtout pas manquer l’un de ses derniers grands rendez-vous avec l’Angleterre.

Angleterre-Chelsea, même combat ?

« Pour l’Euro, l’Angleterre sera une équipe très difficile à battre ». Harry Redknapp a le mot juste pour décrire le style de jeu proposé par les Anglais. Comme Chelsea, vainqueur de la Ligue des champions il y a quelques semaines, l’Angleterre emmenée par deux Blues (Cole, Terry) est une formation bien organisée qui a la capacité de se projeter vite vers l’avant. Pour autant, cela suffira-t-il à briller dans une compétition aussi relevée que l’Euro ? Roy Keane est sceptique : « Avant chaque Coupe du monde ou Championnat d’Europe, je n’ai jamais pensé que l’équipe d’Angleterre était assez forte pour gagner, assure l’ancien capitaine de Manchester United. Et là, à mon avis, ce ne sera pas différent pour l’Euro 2012 ». 

Florian Fieschi, à Londres